Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Championnats du monde de gymnastique : Mélanie De Jesus Dos Santos repart bredouille

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Mélanie De Jesus Dos Santos quitte les championnats du monde de gymnastique de Stuttgart sans avoir pu accomplir son rêve de monter sur un podium. Elle doit maintenant se concentrer sur les JO de Tokyo l'an prochain.

Mélanie De Jésus Dos Santos lors de la finale du sol à Stuttgart dimanche
Mélanie De Jésus Dos Santos lors de la finale du sol à Stuttgart dimanche © Maxppp - Daniel Kopatsch

Saint-Étienne, France

La jeune gymnaste du Pôle France de Saint-Étienne est passée à coté de ses Mondiaux, elle qui espérait monter sur au moins un podium (elle visait le concours général, le sol et peut-être même la poutre en cas de réussite). Mélanie De Jesus Dos Santos n'aura gagné aucune médaille.  

Pourtant, elle n'a pas manqué de réussite ce dimanche lors des finales à la poutre et au sol, puisqu'elle a obtenu de meilleures notes que lors des qualifications. Mais cela n'a pas suffit. Elle termine cinquième sur ces deux agrès. Avec bien sur, l'Américaine Simone Biles en or, à chaque fois. Mais il faut compter également sur les Chinoises à la poutre, ou la Russie au sol.  

Malgré tout, Jean-François Rasclen le président du Pôle France de Gymnastique de Saint-Étienne veut voir le positif. "On est satisfaits d'avoir été chercher la qualification pour les JO, c'était l'objectif numéro un annoncé à tout le monde. On est un peu tristes, un peu déçus que les finales se soient mal passées pour nous. Après on reste sur des cinquièmes places qui sont plus que très honorables. (...) Évidemment qu'elle est forte, qu'elle a du caractère. Ceci étant, il faudra que tout le monde soit à ses côtés et que tout le monde l'écoute et lui passe les bons messages pour aller de l'avant et passer cette étape".

La gymnaste de 19 ans va devoir digérer son échec au concours général la semaine dernière, 20e sur 23 après deux chutes aux barres.  Et surtout apprendre à gérer la pression et se remobiliser pour les JO de Tokyo 202O. Le mois de juillet va arriver très vite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu