Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Championnats du monde de judo : Clarisse Agbegnenou sacrée championne du monde pour la deuxième fois

jeudi 31 août 2017 à 18:37 Par Julien Baldacchino, France Bleu

La judoka française Clarisse Agbegnenou a été sacrée championne du monde de judo dans la catégorie des moins de 63 kilos, ce jeudi, à Budapest. Un second titre mondial pour la sportive de 24 ans.

Clarisse Agbegnenou, ce jeudi lors de la finale des -63kg à Budapest
Clarisse Agbegnenou, ce jeudi lors de la finale des -63kg à Budapest © AFP - PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI

La championne Clarisse Agbegnenou vient de remporter ce jeudi son deuxième titre mondial aux championnats du monde de Budapest, dans la catégorie des -63kg, en battant sa grande rivale, la Slovène Tina Trstenjak. La Française a dominé la finale, forçant son adversaire à cumuler trois pénalités, ce qui a sonné la fin du combat.

Après 2014, c'est donc son deuxième titre de championne du monde (en plus de deux médailles d'argent en 2013 et 2015), et une consolation après des Championnats d'Europe en avril qu'elle a dû quitter avant les demi-finales, blessée à la hanche. C'est aussi pour elle la fin d'une série noire face à Trstenjak, contre qui elle a perdu en finale deux fois d'affilée, aux JO de 2016 et aux mondiaux de 2015.

Ce titre, qui vient s'ajouter également à deux médailles européennes (2013 et 2014), est le premier pour un pays européen durant ces mondiaux après trois jours de domination japonaise.