Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Confinement : à Guichen, les cavaliers de retour pour entraîner les chevaux et poneys

-
Par , France Bleu Armorique

Depuis mardi 10 novembre, les cavaliers inscrits dans les centres équestres peuvent revenir en club entraîner les chevaux et poneys. Cependant, ils n'ont pas le droit de suivre des cours d'équitation. Au centre équestre de Guichen en Ille-et-Vilaine, certains cavaliers sont de retour.

Seuls les élèves les plus autonomes peuvent entraîner les chevaux et poneys.
Seuls les élèves les plus autonomes peuvent entraîner les chevaux et poneys. © Radio France - Lucie Amadieu

Comme pour des athlètes de haut niveau, les chevaux et poneys ont besoin de leurs entraînements. Pour la santé de ces animaux, la fédération française d'équitation a présenté au gouvernement un protocole sanitaire stricte. Ce dernier a été accepté mardi 10 novembre. Les élèves des centres équestres peuvent donc revenir dans leurs clubs entraîner les équidés, mais ne peuvent pas suivre de cours d'équitation.

Des entraînements essentiels pour ces animaux

"Il est nécessaire que les équidés aient un travail régulier pour leur physique et leur souffle", explique Isabelle Pic, la directrice du poneyclub Les 3 Chênes à Guichen. Au delà de leur santé physique, leur santé mentale compte : "un poney d'instruction a besoin de contact. S'il s'ennuie il peut développer des troubles du comportement ou tomber malade en mangeant de la paille".

Avec ce nouveau protocole sanitaire, Isabelle Pic ne peut pas dispenser de cours d'équitation.
Avec ce nouveau protocole sanitaire, Isabelle Pic ne peut pas dispenser de cours d'équitation. © Radio France

Pour respecter le protocole sanitaire, les groupes de cavaliers ne doivent pas excéder six personnes. La directrice du centre équestre, Isabelle Pic, a aussi dû faire un tri parmi ses élèves qui souhaitaient venir entraîner les chevaux : "J'ai des enfants qui n'ont pas le droit de venir parce qu'ils ne sont pas assez autonomes"

Sur 80 cavaliers inscrits au centre équestre Les trois chênes à Guichen, une cinquantaine a accepté de revenir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess