Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Gironde : les Girondins de Bordeaux et l'UBB à l'arrêt

-
Par , France Bleu Gironde

Suite à la suspension jusqu'à nouvel ordre des championnats de Ligue 1 et de Top 14, les footballeurs bordelais et les rugbymen de l'Union Bordeaux-Bègles se retrouvent sans compétitions, ni entraînements collectifs.

La suite de la saison s'inscrit pour l'instant en pointillés...
La suite de la saison s'inscrit pour l'instant en pointillés... © Radio France - Justine Hamon

Dans la foulée d'autres disciplines sprotives le football et le rugby professionnels ont donc été rattrapés ce jeudi par les conséquences de l'épidémie de Coronavirus.

Ce jeudi matin, après un conseil d'administration extraordinaire, la LFP a suspendu les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 avec effet immédiat et sans date de reprise. 

Les Girondins de Bordeaux ont pris acte de cette décision. Dans un communiqué, le club précise que les "activités sportives et de représentation des équipes professionnelles du club sont suspendues", que les entraînements collectifs sont supprimés et que les joueurs et joueuses ont reçu un programme individualisé.

Avant le discours du président, on hésitait entre huis clos et report, certains ne pensaient qu'à leur pomme et à l'aspect financier, d'autres comme moi se disaient qu'il fallait aussi quand même préserver le championnat. Après Macron, tout le monde est d'accord, tout le monde a pris conscience de l'extrême gravité de la situation. — Laurent Marti

En début d'après-midi, c'est au tour de la LNR de suspendre les championnats de Top 14 et de Pro D2. L'UBB a elle aussi publié un communiqué pour annoncer l'arrêt de ses entraînements et la fermeture du Ceva Campus.

Interrogé par France Bleu Gironde, Laurent Marti précise. "Avant le discours du président, on hésitait entre huis clos et report, certains ne pensaient qu'à leur pomme et à l'aspect financier, d'autres comme moi se disaient qu'il fallait aussi quand même préserver le championnat. Après Macron, tout le monde est d'accord, tout le monde a pris conscience de l'extrême gravité de la situation, de la solidarité que ça demande. Il n'y a pas eu de débat à la Ligue. J'étais au comité directeur puisque je suis élu et à l'unanimité il a été voté la suspension. Et c'est ce qu'il faut faire parce qu'il faut d'abord jouer la solidarité et respecter la santé de tous les Français."

Malgré la suspension, le président Laurent Marti veut que le Top 14 aille jusqu'à son terme. - Radio France
Malgré la suspension, le président Laurent Marti veut que le Top 14 aille jusqu'à son terme. © Radio France - Justine Hamon

Laurent Marti : "La Ligue va travailler sur trois scénarios possibles"

La question, c'est bien sûr de savoir si le championnat de Top 14 pourra aller à son terme. "La Ligue va travailler sur trois scénarios possibles en fonction de trois dates de reprise du championnat, explique Laurent Marti. Elle va proposer des solutions. Y'aura-t-il un peu moins de matches, des playoffs, des playdowns ? On peut tout imaginer."

Reste une incertitude concernant la position de l'EPCR sur la suite à donner aux compétitions européennes. L'UBB devait jouer son quart de finale de Challenge Cup face à Edimbourg  le 4 avril. Mais on voit mal l'instance maintenir le début des quarts à la date prévue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu