Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Jeux Olympiques : le CIO et le Japon ouvrent la voie à un report des JO de Tokyo en raison du coronavirus

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Tout comme le Comité international olympique (CIO) la veille, le Japon a reconnu ce lundi pour la première fois que reporter les JO de Tokyo 2020 "pourrait devenir inévitable" si la pandémie de coronavirus rendait impossible d'organiser les Jeux dans des conditions sûres cet été.

Un homme portant un masque pour lutter contre le coronavirus devant une affiche des JO de Tokyo
Un homme portant un masque pour lutter contre le coronavirus devant une affiche des JO de Tokyo © AFP - Mladen ANTONOV

Après avoir longtemps répété que les JO se dérouleraient comme prévu, le CIO et Tokyo ont amorcé un virage dans leur communication en admettant la possibilité d'un report des Jeux Olympiques. 

Les voix se sont multipliées ces dernières heures pour évoquer ce scénario alors que les JO sont prévus cet été du 24 juillet au 9 août 2020 et que les Jeux Paralympiques doivent se tenir du 25 août au 6 septembre.

Le Japon change de discours

Écartant l'idée d'une annulation des Jeux qui n'est "pas une option", Shinzo Abe a dit qu'un report était désormais sur la table si cela était le seul moyen d'organiser la compétition dans son "format complet".

"Si cela devient difficile, nous pourrions n'avoir pas d'autre choix que d'envisager un report des Jeux, du fait du   principe olympique selon lequel la santé des athlètes prime sur le reste", a-t-il dit devant le Parlement. 

Le Premier ministre japonais a dit avoir fait part de son opinion au directeur du comité d'organisation de Tokyo2020, Yoshiro Mori, lors de l'entretien qu'ils ont eu dimanche soir avec le président du CIO Thomas Bach.

Le CIO rendra sa décision d'ici "quatre semaines"

Dimanche, le Comité International Olympique (CIO) avait annoncé l'ouverture de discussions "avec tous les partenaires pour dresser un état des lieux du développement rapide de la situation sanitaire et de son impact sur les Jeux olympiques".

Ces discussions, qui comprendront le scénario d'un report, doivent être finalisées "dans les quatre prochaines semaines", a précisé le CIO. Il a en revanche exclu l'annulation pure et simple de l'événement,

Boycott de plusieurs fédérations, réponse de la France mardi

Les comités olympique et paralympique du Canada ont franchi un pas en annonçant dimanche qu'ils n'enverraient pas leurs athlètes si les JO étaient maintenus cet été. Ce pays plaide pour un report d'un an.

La Fédération Internationale d’Athlétisme a demandé un report des JO. Un peu plus tôt, les puissantes fédérations d'athlétisme américaine et britannique, ainsi que plusieurs comités olympiques nationaux, ont également demandé un report.

Une organisation des Jeux en 2021 est aussi l'option retenue par le Comité olympique australien, qui a déclaré que ses athlètes devaient privilégier leur santé et celle de leurs proches, et se préparer à un report d'un an.

En France le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'était aussi déclaré dimanche peu enclin à envoyer des sportifs au Japon dans quatre mois.

Le président du Comité National Olympique (CNO) Denis Masseglia a confirmé à l'AFP avoir demandé à l'ensemble des fédérations olympiques de lui répondre pour mardi afin d'arrêter une position et de l'annoncer officiellement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu