Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un nouveau report des 24 heures du Mans ?

-
Par , France Bleu, France Bleu Maine

La 88e édition des 24 heures du Mans pourrait avoir lieu en octobre ou en novembre. La prestigieuse course d'endurance avait déjà été décalée de juin à septembre en raison du coronavirus. Dans une interview, l'organisateur l’événement n'exclut pas un nouveau report à l'automne.

Traditionnellement, la course a lieu chaque année au mois de juin
Traditionnellement, la course a lieu chaque année au mois de juin © Maxppp - Jerome Fouquet

Les 24 heures du Mans en octobre ou en novembre, ce serait du jamais vu. Et pourtant c'est une option que l'Automobile club de l'Ouest (ACO), l'organisateur de l’événement, n'exclut pas. En raison de l'épidémie de Covid-19, la célèbre course d'endurance a déjà été reportée du mois de juin au mois de septembre, mais dans une interview accordée à Motorsport Network, le président de l'ACO, Pierre Fillon, va plus loin, et envisage un nouveau report de la course à l'automne

Maintenir les 24 heures du Mans coûte que coûte

Pour Julien Canal, un pilote sarthois, membre de l’équipe Panis Racing, qu'importent les reports, l'essentiel est que la course ne soit pas annulée. Selon lui, il en va de la survie de nombreuses écuries automobiles : "Les 24 heures du Mans sont vraiment essentielles à la vie du sport auto. Pour énormément d'acteurs du sport automobile, la saison repose à 80% sur cette course, ne serait-ce qu'au niveau des investissements, des voitures, des pièces etc.

Une course à huis clos?

La course est aussi un rendez-vous populaire incontournable. L’an dernier plus de 250.000 spectateurs ont assisté aux 24 heures du Mans. Un report en octobre ou novembre éviterait potentiellement à la course de se dérouler à huis clos, même si cette option n'est pas exclue non plus par l'ACO. "La présence du public est hyper importante, pour le moral des pilotes et des fans, c'est aussi primordial financièrement pour l'organisation de l'événement", souligne Julien Canal.

Des nuits plus longues pour les pilotes

Alors certes courir les 24 heures en juin ou à l'automne, ça n'a rien à voir. Il faudra se tenir chaud dans les tribunes et la luminosité sera sensiblement différente. "On pilotera plus de nuit, mais je rappelle qu'on a déjà connu des 24 heures du Mans en plein mois de juin avec la moitié de la course sous la pluie, des interruptions de course de plusieurs heures etc" relativise en riant le pilote sarthois.

C’est la deuxième fois de son histoire que la course des 24 heures du Mans n’aura pas lieu au mois de juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess