Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Coupe Davis : Amélie Mauresmo ne sera pas capitaine de l'Équipe de France

jeudi 6 décembre 2018 à 18:54 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Amélie Mauresmo "renonce au poste de capitaine de l'Équipe de France de Coupe Davis" pour entraîner Lucas Pouille, indique la Fédération française de tennis (FFT) dans un communiqué ce jeudi. La FFT a chargé son directeur technique national, Pierre Cherret, de lui trouver un(e) remplaçant(e).

Amélie Mauresmo à Strasbourg,  en novembre 2016
Amélie Mauresmo à Strasbourg, en novembre 2016 © Maxppp - YOAN VALAT

Amélie Mauresmo ne succédera pas à Yannick Noah à la tête de l'Équipe de France de Coupe Davis. L'ancienne numéro 1 mondiale a choisi d'entraîner Lucas Pouille annonce la Fédération française de tennis dans un communiqué ce jeudi.

La FFT précise qu'elle "soutient et encourage ce projet qui sert les intérêts du tennis français". À charge pour le directeur technique national de la fédération, Pierre Cherret, de proposer un nouveau nom.

La personne désignée "sera également responsable de la délégation masculine Olympique des JO de Tokyo et tuteur des parcours garçons dans la perspective des Jeux Olympiques de Paris 2024".

Amélie Mauresmo avait été nommée en juin dernier pour succéder à Yannick Noah l'an prochain.

L'ex joueuse française a déjà entraîné pendant près de deux ans le Britannique Andy Murray (2014-2016), mais aussi conseillé Marion Bartoli lors de son sacre à Wimbledon en 2013 et avant cela Michaël Llodra.