Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Coupe Davis - Le Palais des sports de Pau trop petit pour accueillir l'Espagne en demie

lundi 9 avril 2018 à 15:49 Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn

Après la qualification de la France pour les demi-finales de la coupe Davis face à l'Espagne ce weekend, la Ligue Nouvelle-Aquitaine de tennis s'est positionnée pour accueillir l'événement. On parle de Bordeaux et Pau. Mais le Palais des sports serait trop petit.

Pau a accueilli la coupe Davis pour la dernière fois en avril 2006 face à la Russie.
Pau a accueilli la coupe Davis pour la dernière fois en avril 2006 face à la Russie. © Maxppp - DUZERT Jean Louis

Pau, France

La ville de Pau va-t-elle accueillir la demi-finale de la coupe Davis entre la France et l'Espagne du 14 au 16 septembre prochain? La situation géographique de Pau plaide en faveur du Palais des sports qui a déjà accueilli plusieurs fois l'épreuve. Mais la Ligue Nouvelle-Aquitaine de tennis pourrait proposer la candidature de Bordeaux, et son Arena de 11.300 places.

Une jauge demandée d'au moins 8.000 places

Car la capacité de la salle est déterminante. Pau s'est déjà renseigné. Le cahier des charges situerait la jauge à au moins 8.000 places. Hors, le Palais des sports de Pau ne compte "que" 7.700 places. Tout en sachant que, généralement, la capacité d'une salle baisse en "configuration tennis", car il faut sécuriser les places situées derrière les joueurs.

Pour l'instant, il n'y a pas de contacts avec la Fédération française et la Ligue Nouvelle-Aquitaine.

Eric Saubatte, adjoint au maire en charge des sports à Pau.

►Et ce ne sera pas à Roland-Garros, en raison des travaux d’extension du site à cette période.