Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Courants de la Liberté : Clap de fin pour Yves Martin

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Depuis 1988, les Courants de la Liberté rendent hommage par des courses à pieds aux événements autour du débarquement en Normandie. Cette 32eme édition sera la dernière d'Yves Martin en tant que président.

Yves Martin est président des courants de la Liberté à Caen depuis treize éditions
Yves Martin est président des courants de la Liberté à Caen depuis treize éditions © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Après 22 ans passés dans l'organisation des Courants de la Liberté dont treize en tant que président, Yves Martin va prendre du recul et céder sa place à l'issue de la 32eme édition. La passation se fera officiellement en janvier prochain.

Quand Yves Martin a pris la présidence de ces courses à pieds qui rendent hommage au jour J, elles attiraient près de 9000 participants. Treize ans plus tard, ce sont près de 30.000 coureurs qui vont s'élancer du 14 au 16 juin dans les rues de Caen dont les 14.000 participantes de la Rochambelle.

"Les départs seront durs dimanche mais j'aurai le sentiment du devoir accompli. Je trouve que la ville de Caen et la région peuvent profiter d'un événement extraordinaire. Il y a l'engouement de la course à pied mais aussi cette célébration de la Liberté qui me tient à cœur."

La création qui le rend le plus fier est la course de la Rochambelle lancée en 2006. Et ces treize années de présidence lui auront fait rencontrer des milliers d'athlètes et fait partager des moments forts.

"J'ai un souvenir qui me restera marqué à vie d'une polonaise qui a battu deux fois le record de Caen, Karina Szymanska. Les gens ont dû me prendre pour un affreux macho parce que je lui hurlait dessus pour qu'elle avance plus vite mais il y avait une raison.

Elle m'avait dit la veille qu'elle venait pour acheter le toit de sa maison. Elle voulait gagner et elle était sur les bases du record et elle était tellement près de ce record que je ne me voyais pas la renseigner. Je pense que je n'ai jamais hurlé aussi fort sur une femme. A l'arrivée, elle m'est tombée dans les bras. Elle a battu le record et elle est repartie avec une belle prime. Elle a pu acheter son toit."

Retrouver l'intégralité de l'interview d'Yves Martin

Les Courants de la Liberté - Yves Martin