Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Course à pied - Ludovic DUBREUCQ hésite à arrêter sa carrière

-
Par , France Bleu Picardie

Démotivé en cette période de confinement, l'athlète international samarien Ludovic Dubreucq (43 ans), vice-champion de France du 100 km, s'interroge sur la suite de sa carrière.

Ludovic Dubreucq, vice-champion de France du 100 km
Ludovic Dubreucq, vice-champion de France du 100 km © Maxppp - FD

Voilà un signe qui ne trompe pas...  Ludovic Dubreucq n'appartient aujourd'hui à aucun club!  "Je crois que j'avais un délai jusqu'au 31 octobre mais je n'ai pas encore demandé de renouvellement de licence, normalement je devais le faire dans mon club du Val de Somme où j'étais arrivé avec mon frère Antoine, mais je ne suis même pas allé sur internet. A l'heure actuelle, je ne suis plus du tout les sites de la course à pied, c'est dire si ma motivation est un peu partie!"

Ludovic Dubreucq : "Je n'arrive pas à trouver la motivation"

A 43 ans, Ludovic Dubreucq ne s'en cache pas, il a du mal en cette période de confinement dans son village au nord d'Amiens à retrouver un second souffle. "C'est compliqué car toutes les courses sont annulées, et s'entraîner pour ne pas faire de courses c'est plus que décourageant! On n'a plus envie de courir, je pourrais le faire facilement dans les champs autour de chez moi mais à l'heure actuelle je n'arrive pas à trouver la motivation pour m'entraîner en sachant que le confinement risque de durer et que les courses pourraient ne pas reprendre avant quelques mois."

Courir n'est plus une priorité

Contrôleur qualité chez Nestlé Purina à Aubigny près de Corbie (Somme), Ludovic Dubreucq ne fait donc plus aujourd'hui de la course à pied sa priorité. "Je n'ai pas énormément de temps à consacrer à ça en ce moment, mon timing est un peu chargé au niveau professionnel et dans ma vie privée. Je rénove une maison, ça me prend aussi du temps, c'est difficile à gérer."

Même si ça m'embêterait d'arrêter sur un confinement et que l'émotion des courses me manquerait, ce n'est pas sûr que je continue" - Ludovic Dubreucq

De quoi s'interroger sur la suite de sa carrière au plus haut niveau? "J'y ai pensé", avoue sur France Bleu Picardie le double vice-champion de France du 100 km (en Vendée en 2015 et en Dordogne en 2018), et ancien membre de l'équipe de France avec qui il a disputé les mondiaux au Qatar en 2014 sur la distance. "Même si ça m'embêterait d'arrêter sur un confinement et que l'émotion à l'arrivée des courses me manquerait, _ce n'est pas encore sûr que je continue_. Si je ne mets pas un terme à ma carrière sportive , je poursuivrai sur cent bornes, c'est ma discipline reine, celle où j'ai réussi à devenir international. Je sais qu'avec l'âge on peut courir ce genre de distance.

Quelques semaines de réflexion

Ludovic Dubreucq s'accorde donc quelques semaines de réflexion. "Je vais rester tranquille jusqu'à la fin de l'année, ensuite j'essaierai de relancer doucement la mécanique et puis je verrai bien si je continue ou pas. _Je pense avoir encore de beaux restes_, mais il faut retrouver la motivation. De toutes façons à un moment ou à un autre je prendrai la décision d'arrêter!"  

Ecoutez Ludovic DUBREUCQ

Choix de la station

À venir dansDanssecondess