Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

A Coutras, le rink hockey est en danger

jeudi 30 mars 2017 à 11:54 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Le projet du ministère de ne plus reconnaître la discipline comme faisant partie du haut-niveau a provoqué la surprise, la colère puis la mobilisation. A Coutras, club le plus titré du rink hockey français, on espère que l'Etat fera volte-face.

Coutras face à La Roche-sur-Yon, l'un des "classicos" du rink hockey français.
Coutras face à La Roche-sur-Yon, l'un des "classicos" du rink hockey français. - ©uscoutrasrh

Comme ses collègues présidents, Claude Ducourtioux est tombé de l'armoire. Aux commandes du club girondin depuis 18 ans, il ne s'explique pas pourquoi le ministère veut "rayer du paysage" le rink hockey, l'une des cinq disciplines de la fédération française de roller-skating.

Le rink français, qui compte 5000 licenciés, semble pourtant satisfaire aux exigences requises puisqu'il est au 4ème rang mondial sur la dernière olympiade. Si la décision se confirme, elle entraînera une perte des subventions d'Etat estimées dans une fourchette allant de 150 à 200 000 euros et impacterait en premier lieu les équipes de France.

23 titres de champion de France

"Au sein de notre fédération, nous avons cinq sports de haut niveau, rappelle Claude Ducourtioux. Peut-être que ça faisait trop pour le ministère des sports et qu'il fallait en sacrifier un ou deux. Alors c'est tombé sur nous".

Les Coutrillonnes sont en passe de remporter leur huitième titre national. - Aucun(e)
Les Coutrillonnes sont en passe de remporter leur huitième titre national. - ©uscoutrasrh

Par ricochet, les clubs seraient touchés puisque les subventions du département et de la région dont ils bénéficient sont conditionnés au statut de sport de haut niveau. A Coutras, 50% du budget de 150 000 euros viennent des collectivités. Sans elles, impossible de gérer les 180 licenciés et les douze équipes engagés dans les différentes championnat.

Claude Ducourtioux : "Sans ces aides, on ne pourra pas rester au haut niveau"

Président du club le plus titré (16 titres de champion de France pour les garçons, 7 pour les filles), Claude Ducourtioux n'imagine pas une descente aux enfers qui entraînerait une désaffection du public et couperait l'élan et la motivation chez les plus jeunes pratiquants.

Une pétition en ligne a déjà recueilli à ce jour plus de 8000 signatures et la grogne pourrait amener le ministère à revoir sa copie. "J'ai entendu dire que le dossier allait être rouvert, glisse-t-il, j'espère que ce sera dans le bons sens".