Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cross Sud Ouest : le talençais Benjamin Malaty à la relance

-
Par , France Bleu Gironde
Gujan-Mestras, France

Après sa déception sur la marathon de Francfort le 25 octobre dernier, Benjamin Malaty tente de se concentrer sur la saison de cross-country. A Gujan-Mestras ce dimanche le talençais tentera de se qualifier pour les championnats d'Europe de la discipline.

Benjamin Malaty
Benjamin Malaty - Rémi Blomme

France Bleu Gironde : Vous n'avez toujours pas obtenu les minimas pour Rio sur le marathon. Qu'attendez-vous de cette saison de cross ?

Benjamin Malaty : Le cross c'est avant tout ma discipline de base avant le marathon. Les deux dernières saisons, avec mes blessures, je n'ai pas pu courir les cross. Ca m'a manqué et j'ai donc hâte de courir ici à Gujan-Mestras. Et puis cette course est qualificative pour les championnats d'Europe. C'est à domicile et donc ça me motive d'autant plus. Le seul problème c'est que je reste sur un gros marathon couru à Francfort il y a moins d'un mois. Du coup je risque d'être un peu court en terme de préparation.

Quel objectif pour ce cross de Gujan justement ?

J'aurais préféré courir cette épreuve dans 10 jours mais je vais quand même tenter le coup. L'objectif c'est d'accrocher les quatre, cinq, ou sixième places qualificatives. Je risque d'être un peu court pour jouer le podium. Voilà c'est un objectif mais je ne vais pas forcément espérer énormément de choses parce que je sais qu'après un marathon c'est pas forcément évident de rebondir. 

Difficile de ne pas penser aux attentats de Paris. Les organisateurs du Cross Sud Ouest ont d'ailleurs adopté un plan de sécurisation. Dans quel état d'esprit allez vous courir ?

On ne peut pas oublier ce qui s'est passé à Paris le weekend dernier à Paris. Justement ça doit être un moment fort pour le sport. C'est l'occasion de dire qu'on continue à vivre. Je sais que l'organisation a pris en compte ses évènements. Le vie recommence et le sport aussi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess