Tous les sports

Cyclisme: Paris Camembert innove et résiste à la crise

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 7 avril 2015 à 6:00

Paris Camembert photo ligne arrivée
Paris Camembert photo ligne arrivée © Radio France - Jean-Pierre Blimo

Les organisateurs de courses cyclistes souffrent depuis plusieurs années, surtout depuis la crise économique qui décourage particulièrement les partenaires, publics ou privés. La prochaine réunification de la Normandie inquiète le plus les organisateurs de Paris-Camembert, dont la 76e édition innovait cette année en ayant lieu un dimanche. Pourtant l'épreuve a encore du ressort.

La 76e édition de Paris-Camembert s'est achevée ce dimanche avec la victoire du marseillais Julien Loubet, dans une course qui a donc été repositionnée au dimanche. Un choix stratégique qui va perdurer dans le temps. Car les organisateurs, et notamment Guy Brien qui est à la tête d'une armée de bénévoles ont opéré ce choix pour les prochaines années.

Ce n'est pas la première fois que la course change de stratégie. Jusqu'en 2006, la course était programmée le mardi après Pâques, puis en 2007, le mardi juste après le Paris - Roubaix une manière de mieux coller aux exigences du calendrier international.  Cette fois, même philosophie, il s'agit d'augmenter encore un peu plus le niveau d'un plateau déjà très relevé."Ca nous permet de nous positionner après la Route Adélie et avant le Circuit de la Sarthe" indique l'organisateur. D'un point de vue logistique "cela permet d'avoir de belles équipes, et pour elles de réduire les frais, l'objectif est d'avoir l'an prochain trois équipes Pro-Tour étrangères "

Préserver l'avenir de la course

Le but pour le comité constitué de passionnés, c'est avant tout d'assurer la pérennité de l'épreuve qui est toujours inscrite dans le calendrier de la coupe de France de cyclisme. "Ce qui est paradoxal, c'est que des bénévoles organisent des courses professionnelles nationales et internationales". Augmentation des tarifs pour la sécurité de l'épreuve, recherche plus difficile de sponsors en période de crise, l'épreuve souffre mais pas question de baisser le niveau du plateau, poursuit l'organisateur. "Les partenaires sont fidèles parce que c'est le haut niveau, si on descendait en qualité, il n'est pas sûr qu'ils nous suivraient" .

La société de production de camembert Lepetit a pourtant baissé sa dotation récemment mais reste le partenaire principal. Ce qui inquiète plutôt c'est la prochaine réunification de la Normandie, et les décisions qui vont aller avec. "Quand deux régions se regroupent, vous n'avez pas forcément des budgets en hausse, c'est l'inquiétude de tous les collègues aujourd'hui" . A l'avenir, pas question pour autant de remettre en cause la gratuité du spectacle. "Tant que je serai président, ce sera gratuit" conclut le patron de l'épreuve. La 77e édition de Paris - Camembert devrait donc avoir lieu sous la même forme.

.

Paris Camembert la côte de Roiville - Radio France
Paris Camembert la côte de Roiville © Radio France - Jean-Pierre Blimo

 

Paris Camembert photo ligne arrivée