Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cyclisme sur piste : le girondin Quentin Lafargue fait le bilan d'une "bonne saison"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

Quentin Lafargue peut souffler. Après ses deux médailles aux championnats du monde à Hong-Kong, il profite de quelques jours de vacances et tire pour France Bleu Gironde le bilan d'une saison plus qu'encourageante.

Quentin Lafargue (à droite) tout heureux de décrocher l'argent derrière son compatriote François Pervis.
Quentin Lafargue (à droite) tout heureux de décrocher l'argent derrière son compatriote François Pervis. © Maxppp - Maxppp

France Bleu Gironde : Vous rentrez des championnats du monde avec 2 médailles (bronze en vitesse par équipe et argent sur le kilomètre), un bilan qui vous satisfait ?

Quentin Lafargue : Avec un peu de recul, oui, le bilan est bon. C'était l'objectif que je m'étais fixé tout en sachant que ça pouvait être compliqué. La saison 2016/2017 a été bonne pour moi, donc plus que le bilan d'un championnat du monde c'est le bilan d'une bonne saison que je tire.

Aux mondiaux, sur l'épreuve du kilomètre vous avez terminé 4e en 2015, 3e en 2016 et donc 2e cette fois. C'est encourageant ?

Tout à fait, ça donne envie pour la suite. Je deviens régulier dans mes résultats aux championnats du monde et tout au long de la saison. Je suis content de ça et j'espère vraiment qu'un jour je réussirai à être champion du monde du kilomètre. En tout cas après la déception de 2016 (notamment pas retenu pour les Jeux Olympiques, NDLR), j'ai réussi à repartir au boulot correctement et à me structurer pour que cela fonctionne mieux.

La médaille par équipe, c'est quelque chose qui me tient à cœur"
– Quentin Lafargue

Vous avez l'impression d'avoir franchi un palier ?

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, je ne suis pas du tout dans la même dynamique, les résultats arrivent donc je suis hyper content et fier parce que la médaille par équipe c'est quelque chose qui me tient à cœur. Pour l'instant des étapes se valident petit à petit, et plein d'autres épreuves m'attirent aussi et dans lesquelles j'ai envie de performer à l'avenir.

Justement, au-delà de vos seuls résultats, on a l'impression que c'est toute la piste française qui reprend des couleurs...

Exactement ! Il reste évidemment beaucoup de travail mais c'est bien aussi de pouvoir profiter de ces résultats. Aujourd'hui on est un groupe jeune, plein de bons éléments avec Benjamin Thomas, une vraie machine depuis quelques années qui explose aux yeux du grand public avec ses deux titres (sur l'Omnium et l'Américaine avec Morgan Kneisky, NDLR), François Pervis qui revient bien (sacré sur le kilomètre, NDLR), Morgan Kneisky qui est un pilier de cette équipe de France (vainqueur de l'Américaine avec Benjamin Thomas, NDLR), on peut toujours compter sur lui... C'est un groupe qui vit bien, il y a peu de différences entre l'endurance et le sprint et on est heureux de bosser ensemble.

Quentin Lafargue va maintenant profiter de quelques semaines de vacances avant de se faire opérer de l'épaule début mai, conséquence d'une chute en février dernier. Son objectif, revenir à temps pour disputer les championnats de France en août prochain.

Quentin Lafargue a le sentiment d'une saison accomplie.
Quentin Lafargue a le sentiment d'une saison accomplie. © Maxppp - Maxppp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess