Tous les sports

VIDEO - Dakar 2016 : Sébastien Loeb perd sa 1ère place au général après des incidents mécaniques

Par Jules de Kiss, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu samedi 9 janvier 2016 à 9:55 Mis à jour le samedi 9 janvier 2016 à 10:40

Pas de quatrième victoire d'étape vendredi pour Sébastien Loeb ! C'était un jour sans pour le champion alsacien, victime de deux crevaisons et d'un incident mécanique. Il termine l'étape quatrième, à 8 minutes 15 de Stéphane Peterhansel qui s'empare de la première place du classement général.

Sébastien Loeb découvre pour de bon la complexité du Dakar et les aléas des avaries sur ces pistes chaotiques. Vendredi, il a été victime de deux crevaisons, une à l'avant, l'autre à l'arrière, après avoir heurté deux pierres. Son accélérateur s'est également bloqué pendant 80 kilomètres en fin de spéciale. C'est la première fois qu'il ne figure pas sur le podium à la fin d'une étape.

"Je sais que ça fait partie du Dakar. On avait 8 minutes d'avance, on est repassé derrière. Pas loin, on reste au contact. Puis ça repart à zéro samedi. On va repartir à l'attaque", a commenté l'Alsacien, à peine descendu de sa 2008 DKR.

Victoire et première place au général pour Peterhansel

Stéphane Peterhansel, vainqueur de la plus longue spéciale du Dakar-2016, vendredi autour du salar d'Uyuni, en Bolivie, a donc détrôné Sébastien Loeb en tête du rallye-raid, que Peugeot continue de marquer de son empreinte.

Après cinq jours de course, sans compter le prologue ni la première étape annulée, le constructeur français empile les victoires d'étape : trois pour Loeb, nouveau venu sur le Dakar, et deux pour Peterhansel, 11 Dakar à son palmarès. Et Peugeot truste aussi 100% du podium du classement général.

A LIRE AUSSI ►►► Dakar 2016 : suivez le parcours de Sébastien Loeb

"C'est une première semaine parfaite pour l'équipe", a estimé Peterhansel, de retour au bivouac. "Aujourd'hui, on recolle (...) Le matelas a fondu. On revient dans la bagarre, on met un peu la pression sur Sébastien Loeb. Mais le Dakar ne se gagne pas sur une journée", a commenté Peterhansel, victorieux de sa 67e étape sur le Dakar, un record (34 en auto, 33 en moto).

L'Espagnol Carlos Sainz conserve lui le troisième rang, à 5 min 55 sec. Au bout des 542 kilomètres autour du salar d'Uyuni, entre 3.500 mètres et 4.200 mètres d'altitude, Peugeot a laissé échapper de peu un troisième triplé consécutif. Derrière Peterhansel, le Saoudien Yazeed Al-Rajhi, au volant d'une Toyota, est venu s'intercaler entre Sainz, à 17 sec, et Loeb, à 8 min 15.