Tous les sports

Dakar 2016 : le parcours de Sébastien Loeb

Par Blandine Costentin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass samedi 2 janvier 2016 à 3:00 Mis à jour le samedi 16 janvier 2016 à 18:06

Sébastien Loeb au bivouac de Jujuye.
Sébastien Loeb au bivouac de Jujuye. © Radio France - Nicolas Mathias

Pour son premier Dakar, Sébastien Loeb a fait bien plus que de la figuration : samedi 16 janvier, il termine dans le top 10. Tout au long de la compétition, le pilote alsacien a signé quatre victoires d'étape, au volant d'une Peugeot 2008 DKR.

Bilan positif pour Sébastien Loeb, sur les pistes et dans les déserts d'Amérique du Sud. Pour la première fois de sa carrière, le nonuple champion du monde des rallyes se mesurait au Dakar, le plus célèbre des rallyes-raids. Au soir de l'arrivée, samedi 16 janvier, il termine même en fanfare, en signant sa quatrième victoire d'étape. Il se classe neuvième au général, à 2h 22 min 09 secondes du vainqueur, un autre pilote Peugeot, le Vésulien Stéphane Peterhansel.

Lire : VIDEO - Peterhansel sacré, Loeb a pris rendez-vous

A deux étapes de la fin : "vivement que ça se termine !"

La onzième étape du Dakar est paradoxale pour Loeb : le cardan de sa Peugeot casse à deux kilomètres de l'arrivée, Cyril Despres le remorque jusqu'à l'arrivée à San Juan, mais il termine tout de même deuxième. A deux jours de l'arrivée de l'épreuve, le pilote alsacien reconnaît qu'il en a un peu assez : "ça me plaît... mais vivement que ça se termine !"

Le duo Loeb-Elena occupe toujours la neuvième place du classement général, avec près de 2h30 de retard sur le leader, Stéphane Peterhansel.

Une deuxième moitié de rallye difficile

Les étapes de pure navigation, à travers les sables, ne réussissent pas à Sébastien Loeb : dans la neuvième étape, il s'est ensablé à plusieurs reprises et il a souffert, comme les autres équipages de l'extrême chaleur. La course a même été raccourcie pour permettre aux organismes de souffler. Loeb et Elena s'en sortent mieux dans la dixième étape : ils terminent cinquièmes et réintègrent le top 10 du classement général. Le duo alsaco-monégasque est neuvième et compte 2h30 de retard sur le nouveau leader du classement général, Stéphane Peterhansel.   

Première étape dans les sables et accident de Loeb et Elena

Après s'être ensablé au cours de cette huitième étape, Sébastien Loeb est victime d'un accident à 11 km de l'arrivée : la voiture fait plusieurs tonneaux. Ni Loeb ni son copilote Daniel Elena ne sont blessés. Ils peuvent même repartir pour finir l'étape. Mais en arrivant avec plus d'une heure de retard sur le vainqueur de l'étape, Nasser Al Attiyah, ils compromettent sérieusement leurs chances de remporter le Dakar 2016.

Lire : Accident sur le Dakar, la Peugeot de Loeb fait plusieurs tonneaux

A la veille de la journée de repos, Loeb reprend les commandes

Sébastien Loeb a repris le contrôle de la course, samedi 9 janvier, après être arrivé deuxième de la sixième étape, 38 secondes derrière un autre pilote Peugeot, l'Espagnol Carlos Sainz. L'Alsacien voulait absolument récupérer la tête du classement, avant trois étapes qui s'annoncent difficiles. 

Dans cette vidéo enregistrée à l'occasion d'un duplex avec France Info, Sébastien Loeb explique qu'il apprécie "rouler à la découverte", ce qui le change des rallyes WRC, le "côté aventure" du Dakar. Il s'est posé la question de partir avec son copilote de toujours, Daniel Elena, lui-aussi novice en rallye-raid, mais jusqu'ici tout s'est bien passé et ils prennent tous les deux "beaucoup de plaisir".* Le duo s'attaque maintenant aux grandes étapes de navigation, dans les dunes* : "on a beaucoup à découvrir", mais l'objectif reste "attaquer, le plus vite possible".  

Lire : Sébastien Loeb reprend les commandes

L'étape a été marquée par la mort d'un spectateur de 63 ans, percuté sur l'étape par le pilote français Lionel Baud.

Vendredi 8 janvier : crevaisons et ennuis mécaniques

Sur les pistes d'une nouvelle très longue étape, Sébastien Loeb a découvert pour de bon les aléas du Dakar. Le pilote alsacien est victime de deux crevaisons, à l'avant et à l'arrière, puis d'un blocage de l'accélérateur. Pour la première fois, il ne termine pas sur le podium de l'étape, mais à 8 minutes 15 de Stéphane Peterhansel, autre pilote Peugeot. Et c'est le Vésulien qui s'empare du classement général.

Lire aussi : VIDEO - Sébastien Loeb perd sa première place au général après des incidents mécaniques

Jeudi 7 janvier : et de trois pour Sébastien Loeb !

Dans la deuxième étape marathon qui a emmené le Dakar d'Argentine en Colombie, Sébastien Loeb signe sa troisième victoire en quatre jours. Il s'impose à Uyuni, avec 22 secondes d'avance sur son coéquipier de Peugeot, Carlos Sainz.  Le pilote alsacien conserve la tête du classement général.

Lire : VIDEO - Troisième victoire d'étape de Sébastien Loeb

Mercredi 6 janvier : dans l'étape marathon, Loeb reste dans le rythme

Sébastien Loeb le reconnaissait à la veille de cette quatrième étape : "ça se complique", avec une étape plus longue (630 km dont 429 chronométrés), à haute altitude (3.500 m) et un terrain beaucoup plus difficile. C'est Stéphane Peterhansel, vieux routier du Dakar, qui s'impose devant un autre pilote Peugeot, Carlos Sainz. Sébastien Loeb termine troisième, à 27 secondes de Peterhansel. Le pilote alsacien est toujours dans le coup et toujours leader du classement général.

Lire : VIDEO - Loeb conserve la tête du classement

Mardi 5 janvier : la passe de deux pour Loeb

Deuxième victoire d'affilée pour Sébastien Loeb : le pilote alsacien s'impose dans la troisième étape entre Termas de Rio Hondo et Jujuy, avec 1 minute et 23 secondes d'avance sur son coéquipier de Peugeot, l'Espagnol Carlos Sainz. Une belle performance pour le duo Loeb-Elena qui, pour la première fois, "ouvrait la route". L'Alsacien et son copilote monégasque conservent la tête du classement général. Ce mardi encore, la météo a contraint les organisateurs a réduire l'étape. 

Lire : VIDEO - Deux victoires en deux jours pour Sébastien Loeb

Lundi 4 janvier : Sébastien Loeb remporte la deuxième étape 

Première victoire de Sébastien Loeb sur le Dakar : alors que la première étape avait été annulée à cause du mauvais temps, le pilote alsacien remporte la deuxième étape, lundi 4 janvier, sur une distance de 387 km entre Villa Carlos Paz et Termas Rio Hondo. C'est donc une entrée en fanfare pour le "novice " Loeb dans ce rallye raid.

Lire : VIDEO - Sébastien Loeb remporte sa première étape

Sébastien Loeb dixième temps du prologue

Pour ses premiers kilomètres sur le Rallye Dakar 2016, le pilote alsacien semble dans le rythme. Il signe le dixième temps du prologue ce samedi au nord de Buenos Aires en Argentine. Un prologue de onze kilomètres surtout marqué par un grave accident : la sortie de route d'une pilote chinoise a fait deux blessés graves parmi les spectateurs.

A la veille du prologue, Sébastien Loeb s'était confié. "Je ne vais pas m'enflammer. Mon objectif c'est d'abord d'être compétitif, explique l'Alsacien. C'est un nouveau départ. On risque de faire quelques erreurs. Mais on va essayer d'être dans le bon rythme". Au total, 111 autos se sont alignées au départ aux côtés de 136 motos, 45 quads et 55 camions.

Lire : Sébastien Loeb au Dakar. "On va être directement comparés aux meilleurs"

Sébastien Loeb est accompagné de son fidèle copilote Daniel Elena. Au sein de l'équipe Peugeot, le duo, novice dans cette discipline, retrouve des "cadors" de l'épreuve : Stéphane Peterhansel (onze victoires auto et moto), le double champion du monde des rallyes Carlos Sainz (27 victoires d'étapes au Dakar, vainqueur en 2010), Cyril Despres (cinq victoires en moto). Dans cette vidéo (en anglais) promotionnelle de Peugeot, Loeb est surnommé "Scratch" au sein de la "D-ream Team" (il apparaît au bout de deux minutes) :

Loeb et Elena ont piloté la Peugeot 2008 DKR en octobre lors du rallye du Maroc où ils se sont classés 13e, à 12 minutes du vainqueur, le Qatari Al-Attiyah. "J'ai tout à découvrir", reconnaît Sébastien Loeb, à l'approche du rendez-vous. Pour autant, l'Argentine où se déroule une partie de la course, n'est pas une terre inconnue pour lui. Le pilote alsacien a remporté huit fois d'affilée le rallye d'Argentine WRC.

Lire aussi : Dakar 2016 - Ce qu'il faut savoir de la 38e édition

Partager sur :