Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Dakar 2018 : le copilote sparnacien Michel Périn rempile

mercredi 22 novembre 2017 à 7:54 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne

L'édition 2018 du rallye Dakar est présentée ce mercredi et le copilote champenois Michel Périn fait bel et bien partie des équipages en lice. Pour sa 17e participation, il se lance un nouveau défi avec une nouvelle équipe et un nouveau coéquipier.

Michel Périn chez lui à Epernay avec ses trophées.
Michel Périn chez lui à Epernay avec ses trophées. © Radio France - Aurélie Jacquand

Épernay, France

"Je suis pas dupe sur le fait que je n'ai plus 20 ans", avoue Michel Périn, qui va donc participer en tant que copilote à son 17e rallye Dakar en janvier prochain. "Je suis sans doute un peu plus expérimenté d'un côté mais de l'autre, un peu moins résistant à la fatigue donc faut composer avec tout ça", ajoute le sparnacien qui n'était pas encore sûr il y a quelques semaines de rempiler. Le voici donc en lice pour la 40e édition du Dakar avec une nouvelle équipe Toyota, après 8 ans passés sous la bannière BMW, et aux côtés d'un nouveau pilote Bernhard Ten Brinke.

C'est un pinailleur donc de ce côté là on devrait bien s'entendre -- Michel Périn à propos de son coéquipier

Le pilote néerlandais n'en est pas à sa première participation et dont le profil plaît à Michel Périn. "Il en a fait plusieurs, il a terminé deux fois dans les 10 premiers avec des voitures clients qui n'étaient des voitures officielles. C'est un chef d'entreprise qui aborde les choses très très sérieusement, c'est un pinailleur donc de ce côté là on devrait bien s'entendre", explique Michel Périn qui n'a fait que deux jours d'essais avec son nouveau coéquipier. Le sparnacien, qui a 4 victoires à son palmarès -la dernière en 2014- refuse de se mettre la pression du résultat.

La 40e édition du rallye-raid Dakar -la 10e édition sur le sol sud américain s'élancera de Lima au Pérou le 6 janvier prochain et arrivera à Cordoba le 20 janvier en Argentine. Au programme : le sud du Pérou, le plateau andin en Bolivie et l'Argentine. Sur les 14 jours de course, c'est bien la partie argentine qui fait le plus peur à Michel Périn : "en Argentine on va aller dans le four où il fait 45 à 50 degrés, qui va durcir beaucoup la course la deuxième semaine".