Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dakar 2021 : la Girondine Sara Jugla s'accroche

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Plus jeune pilote moto de cette édition, la Girondine Sara Jugla découvre la difficulté d'une épreuve à laquelle elle rêvait de participer. Arrivée hors délai au terme de la 5ème étape, elle est malgré tout autorisée à poursuivre la course mais ne figurera plus au classement général.

Sara Jugla garde le sourire malgré les embûches.
Sara Jugla garde le sourire malgré les embûches. © Radio France - Jean-Pierre Blimo

Pour Sara Jugla, chaque jour passé est une victoire. Victoire contre elle-même et contre les pièges du désert saoudien. A 28 ans, la jeune femme de Lesparre-Médoc, qui fait de la moto depuis l’âge de 5 ans, dispute son premier Dakar. 

Entorse du pouce et nuits trop courtes

Un rêve, pour lequel elle a fait beaucoup de sacrifices notamment financiers, et qui s’est vite heurté à la réalité. Des chutes dans la rocaille qui lui valent une entorse du pouce dès la première étape, des dunes de sable mou, l’obligation de pousser du haut de son mètre 60, les 170 kilos de sa machine, des arrivées en pleine nuit après 15h de course et parfois des larmes d’épuisement et de joie mêlés. 

Ils sont l'ombre de la moto quand je suis au milieu de nulle part.

Une galère que Sara Jugla partage avec son équipe d'assistance et aussi tous les amis restés en Gironde et qui la soutiennent depuis le début sur les réseaux sociaux.   

"Rien que de l'évoquer, j'en ai les larmes aux yeux, confiait-elle avant de le départ. On est tout seule sur la moto mais ils sont l'ombre de la moto quand je suis au milieu de nulle part."

Sara Jugla espère emmener le dossard 102 jusqu'à l'arrivée.
Sara Jugla espère emmener le dossard 102 jusqu'à l'arrivée. © Radio France - Jean-Pierre Blimo

Autre soutien, trouvé en chemin, celui d’Alexandre Bispo, pilote avec qui elle vit l’enfer de ces premières étapes. Le duo se soutient physiquement et moralement. Pour ne pas craquer.  

Hors délai à Al Qaisumah

Piégés par la nuit et les dunes ce jeudi lors de la 5ème étape, le duo a dormi à la belle étoile au pied des motos.  Sara Jugla est repartie au lever du soleil pour tenter de rallier à temps l’arrivée à Al Qaisumah. En vain. Hors délai, elle n'a pu prendre ce vendredi matin le départ de la 6ème étape raccourcie d'une centaine de kilomètres par les organisateurs. Mais sera autorisée à repartir dimanche après la journée de repos même si elle ne figurera plus au classement général.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess