Tous les sports

VIDEO - Dakar 2016 : Sébastien Loeb remporte sa première étape

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu lundi 4 janvier 2016 à 19:34 Mis à jour le mardi 5 janvier 2016 à 8:17

La voiture de Loeb et Elena en action dans la deuxième étape.
La voiture de Loeb et Elena en action dans la deuxième étape. © Maxppp

Sébastien Loeb a remporté ce lundi sa première victoire d'étape dans le Dakar. L'Alsacien, qui découvre l'épreuve cette année, a bouclé la deuxième étape en Argentine, en 3 heures 45 minutes et 46 secondes.

Aux commandes de sa Peugeot, Sébastien Loeb, a remporté ce lundi la deuxième étape du Dakar 2016 (la première, prévue hier avait été annulée à cause de la météo). L'Alsacien a parcouru les 387 kilomètres chronométrés de la spéciale en 3h 45min et 46 sec. L'épreuve entre Villa Carlos Paz et Termas de Rio Hondo en Argentine, avait été raccourcie d'une centaine de kilomètres en raison de conditions climatiques difficiles.

Le nonuple champion du monde des rallyes, qui découvre cette année le Dakar, frappe fort d'entrée. Sébastien Loeb devance Stéphane Peterhansel, son coéquipier chez la marque au lion, de près de 2 min 30 sec.

Sébastien Loeb, star en Argentine

Pour Maud Czaja, envoyée spéciale de France Bleu Alsace pour suivre le Dakar, ce début d'épreuve convient parfaitement à Sébastien Loeb. "C'est très technique. Ce sera différent en deuxième semaine avec des spéciales très aventureuses. Cette fois, l'expérimenté Stéphane Peterhansel, pourrait faire la différence".**

Cette victoire va renforcer la notoriété de Sébastien Loeb en Argentine.** Dimanche, déjà, des centaines de personnes ont attendu des heures pour le voir. Il est très connu, très apprécié dans un pays où le sport automobile est roi. Le pilote alsacien s'était déjà illustré en Argentine lors du rallye WRC.

Comment Loeb gère-t-il la conduite sans repère dans une spéciale ?...

... "Tu regardes s'il y a de la poussière devant et tu espères ne pas avoir de coup de sentinelle. Si tu ne vois pas de poussière et que tu n'as pas de coup de sentinelle, c'est que tu es dans le rythme des autres, tout va bien." Comme quoi la conduite et la navigation dans un rallye comme le Dakar, c'est très différent du WRC.

Lire aussi : Dakar 2016 - suivez le parcours de Sébastien Loeb

Partager sur :