Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

De 50 à 82 ans, "le foot en marchant" se développe à Aulnay-de-Saintonge !

mardi 15 janvier 2019 à 5:56 Par Gérald Paris, France Bleu La Rochelle

Bienvenue au "walking foot" ! Ce nouveau sport nous vient directement d'Angleterre. Outre-Manche, plus de 10.000 licenciés pratiquent ce "foot en marchant". Une discipline ouverte aux plus de 50 ans. Elle s'installe tout doucement à Aulnay-de-Saintonge, avec déjà une trentaine de joueurs.

Des joueurs du "walking foot" à Aulnay-de-Saintonge
Des joueurs du "walking foot" à Aulnay-de-Saintonge © Radio France - Gérald Paris

Aulnay-de-Saintonge, France

Ted Sellwood est anglais. Il habite Dampierre-sur-Boutonne depuis cinq années maintenant, un village près d'Aulnay-de-Saintonge en Charente-Maritime. C'est à son initiative qu'un club de "walking foot" est né en début de saison, à l'automne dernier. Très en vogue en Angleterre, avec au moins 10.000 licenciés, ce "foot en marchant" a de grandes vertus. 

Il s'adresse déjà aux personnes d'un certain âge, au minimum de plus de 50 ans, avec une grande majorité de joueurs de 60 à 70 ans. A la retraite, ou proche d'une fin de vie active, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers ce foot ... "light". 

On ne court pas, on marche !

Pas de courses effrénées, pas de mi-temps de 45 minutes, ni de longues traversées de terrain, non, le "walking foot" se joue sur un terrain synthétique de 25 mètres sur 50. Le match ne dure que 15 minutes, scindé en deux, et le premier qui s'avise de courir au lieu de marcher est immédiatement rappelé à l'ordre par l'arbitre. 

Coup de sifflet, assorti d'un "Running". Faute rédhibitoire dans ce sport où finalement le dispositif tactique, ou la fluidité du jeu l'emportent sur des pointes de vitesse décisives. Une philosophie de jeu qui convient bien au doyen des joueurs d'Aulnay qui a 82 ans. 

Ted Sellwood à l'origine de la venue du "walking foot" à Aulnay-de-Saintonge - Radio France
Ted Sellwood à l'origine de la venue du "walking foot" à Aulnay-de-Saintonge © Radio France - Gerald Paris

Pour Ted Sellwood, "ce foot en marchant est vu d'un très bon œil par les médecins". Pas d'accélérations violentes, pas d'efforts prolongés : "Tout ça, c'est bon pour la santé ! Et puis, cela peut rompre l'isolement à partir d'un certain âge. On ne reste pas chez soit, on retrouve des copains sur le terrain, du lien social finalement.

Certains joueurs viennent de loin pour se retrouver sur le synthétique. De Ruffec, de Rochefort ou des Deux-Sèvres. En plein hiver, l'envie du jeu et de bouger prend souvent le dessus sur le froid. Pour Anthony, peu importe, "qu'il y ait de la neige, de la pluie ou du brouillard, on est là". Comme une première victoire sur la sédentarité, qui à la retraite, mène bien souvent à des soucis de santé.