Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

De retour à Colmar, Laurent Guinette alias Bretzel Man raconte sa victoire au Déca-IronMan au Mexique

lundi 6 novembre 2017 à 0:00 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Laurent Guinette, est de retour en Alsace, plus d'une dizaine de jours après son exploit au Mexique, Bretzelman nous raconte sa victoire au Déca-IronMan . Il a bouclé en 212 heures, moins de 9 jours : 38 kms à la nage, 1.800 kms à vélo, 422 kms en course à pied. C'est la course de sa vie !

Bretzel Man (avec les médailles) entouré de son équipe après la victoire
Bretzel Man (avec les médailles) entouré de son équipe après la victoire - Laurent Guinette

Colmar, France

Laurent Guinette ne touche plus terre depuis son exploit au Mexique. A à peine 40 ans, le Colmarien a remporté pour la première fois un Déca IronMan en battant plusieurs records. "J'ai réalisé la course de ma vie en quelque sorte : deux fois un Déca en moins de deux mois, cela ne s'est jamais fait. En plus je fais le record du Déca à Léon et le meilleur temps dans les trois disciplines," savoure celui que l'on appelle Bretzel Man.Avant son départ pour le Mexique, Laurent Guinette avait terminé 3eme de son premier Déca IronMan, c'était le 15 août dernier en Suisse.

Bretzel Man a battu l'homme le plus résistant du mondeJe n'ai dormi que 15 heures en moins de 9 jours de course," s'amuse Laurent Guinette

Laurent Guinette se souviendra longtemps de cette date du 24 octobre, où il a bouclé les 38 kilomètres à la nage, 1.800 kilomètres à vélo, 422 kilomètres en course à pied en 212 heures, c'est à dire en moins de 9 jours. Il a devancé celui qui s''est surnommé "l'homme le plus résistant du monde" et favori de l'épreuve, le Brésilien Daniel de Oliveira Rodrigues. Bretzel Man était toujours devant et ne s'est jamais fait rattrapé.

Retour triomphal après son retour en France à l'aéroport d'Entzheim  - Aucun(e)
Retour triomphal après son retour en France à l'aéroport d'Entzheim - Laurent Guinette

Une victoire sans aucune ampoule ni blessures

Sa victoire, il l'a construite grâce à son équipe qui l'accompagnait sur place, Maïwenn, Florian et coach Hugo, mais aussi ceux qui étaient aussi restés à Colmar, avec lesquels il était toujours en contact. Le miracle, c'est qu'il n'a jamais eu d'ampoules et pratiquement aucune blessure. Laurent Guinette n'a dormi que quinze heures en moins de neuf jours d'épreuve. Il a croisé lors de son épreuve à vélo : des flamands roses qui lui ont rappelé la Camargue de son enfance, mais aussi des écureuils et même des vaches.

Accueil surprise à l'aéroport

L'accueil à l'aéroport d'Entzheim fut très chaleureux, avec toute l'équipe restée en France qui lui a fait un triomphe. Aujourd'hui Laurent Guinette veut se reposer un peu et pense déjà à de nouveaux exploits, mais cela n'est pas encore bien définit, il savoure surtout . Il pense de nouveau faire un Déca IronMan ce sera aux États-Unis, en 2018.....

A vélo, Laurent Guinette a croisé des flamands roses , des écureuils et même des vaches !  - Aucun(e)
A vélo, Laurent Guinette a croisé des flamands roses , des écureuils et même des vaches ! - Laurent Guinette

Saluons aussi dans ce Déca IronMan au Mexique, la performance de Guy Rossi, l'autre Colmarien engagé dans l'épreuve qui a terminé 4e de l'épreuve. C'était à 69 ans, son 11e et dernier Déca-IronMan. Il y avait deux Colmariens au départ à Léon.

Laurent Guinette raconte son exploit, sa victoire au Déca-IronMan au Mexique au micro de Guillaume Chhum