Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement très partiel des équipements sportifs en Franche-Comté à partir du 2 juin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

Les équipements sportifs couverts sont autorisés à rouvrir à compter de ce 2 juin en France. Mais à cause des contraintes et des protocoles sanitaires du coronavirus, la mise en pratique est loin d'être effective en Franche-Comté pour les piscines et les gymnases notamment.

L'essentiel de la nouvelle piscine de Chalezeule inaugurée le 28 juin 2019 dans le Grand Besançon
L'essentiel de la nouvelle piscine de Chalezeule inaugurée le 28 juin 2019 dans le Grand Besançon © Radio France - Julien Laurent

C'est le "Jour J" ce mardi, enfin, pour le réouverture des bars, restaurants ou encore des collèges en Franche-Comté après deux mois et demi de confinement forcé par le coronavirus. Les équipements sportifs couverts, comme les piscines et les gymnases, sont également autorisés à rouvrir à partir de ce 2 juin. Mais dans les faits, il va falloir patienter encore plusieurs jours avant de pouvoir refaire "plouf" et enchaîner les longueurs dans les piscines municipales de la région qui restent fermées pour le grand public.

C'est le cas, jusqu'à nouvel ordre, par exemple dans le Grand Dole (Jura) et à Pontarlier (Doubs) où là, en plus, la piscine est en cours de vidange... Du côté de Vesoul (Haute-Saône) et Besançon (Doubs), le calendrier des réouvertures a bien été fixé. Mais ça ne sera pas avant le 3 juillet pour les trois piscines de l’agglomération vésulienne. Alors qu'à Besançon, c'est le 15 juin qui est annoncé pour les deux piscines couvertes (Mallarmé et Lafayette) d'abord, puis ça sera au tour des deux piscines de plein air de pouvoir rouvrir : Port-Joint (22 juin) et début juillet au plus tard à Chalezeule.

Le véritable casse-tête du protocole sanitaire "coronavirus" dans les piscines municipales

Mais pourquoi donc les piscines municipales de la région ne peuvent-elles pas déjà accueillir des baigneurs ? Tout simplement, parce que rien ne peut se faire sans la minutieuse visite de contrôle de l'Agence Régionale de Santé (ARS) au préalable. Et surtout parce que le protocole sanitaire est assez lourd à mettre en place, précisent les élus concernés : "un véritable casse-tête" entre la limitation du nombre de personnes en simultané dans l'eau, au bord des bassins mais aussi dans les vestiaires et le respect de la fameuse distanciation notamment qui devra être gérée, au quotidien, par un nombre suffisant d'encadrants chargés aussi de la désinfection régulière des lieux. Bref, autant de contraintes qui obligeront en plus à programmer des créneaux horaires disponibles uniquement après pré-inscriptions pour le grand public. 

Depuis le début du déconfinement, le 11 mai, seuls les sportifs de haut-niveau inscrits sur les listes gouvernementales ont droit à des dérogations pour utiliser les installations sportives : c'est le cas par exemple du triathlète jurassien, Cyril Viennot, pour qui la piscine extérieure de Tavaux (Jura) est rouverte depuis huit jours déjà...

Gymnases toujours fermés en Franche-Comté

Et pour les autres complexes sportifs, c'est la même tendance en ce début juin. Particulièrement pour les gymnases de Franche-Comté qui vont rester fermés pour l'instant. À Vesoul, c'est même d'ores et déjà acté jusqu'à début août, précise la mairie qui annonce, toutefois, la réouverture de ses équipements de plein air (tennis, pistes d'athlétisme) à compter de ce 2 juin "avec respect des gestes barrière et un maximum de 10 personnes". Mais encore impossible de rejouer au foot ou au rugby... Comme pour les sports de combat : la reprise de tous les sports collectifs n'est toujours pas autorisée au niveau national et pas seulement ceux pratiqués en intérieur comme le handball, le basket, le volley. La raison, sanitaire, est d'éviter les échanges de ballons où pourrait se nicher le coronavirus...

Malgré tout, la reprise d'un entrainement purement physique, à base de course à pied notamment, n'est pas interdite là mais toujours par groupe de 10 maximum. La mairie de Besançon rouvre ainsi à partir de ce mardi la piste d'athlétisme du stade Léo Lagrange. Pas pour tout le monde, attention : seulement pour les clubs bisontins et en particulier les deux effectifs professionnels de handball de l'ESBF et du GBDH -toujours en chômage partiel pour l'instant- qui pourront également avoir un accès dérogatoire aux matériels de musculation du Palais des Sports Ghani Yalouz (protocole de désinfection obligatoire après chaque utilisation).

Vital'Eté 2020 pas seulement à la Malcombe

Et pour le grand public à Besançon, il y a la réouverture du complexe sportif Michel Vautrot à la Malcombe dès ce 2 juin "pour des activités individuelles uniquement", indique la mairie qui, Covid-19 oblige, a décidé aussi d'élargir son champ d'action de Vital'Eté cette année.    

Les activités sportives proposées gratuitement par la Ville chaque mois de juillet et d'août se dérouleront également sur les complexes sportifs des Orchamps et de Léo Lagrange en plus de la Malcombe en 2020 !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu