Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDÉO - Défi d'Elles en Islande : elles s’entraînent dans un entrepôt frigorifique de Pessac

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le Défi d’Elles est un raid sportif totalement féminin qui se déroule par équipe de deux au profit de la prévention du cancer du sein. La semaine prochaine, les participantes vont s’affronter en Islande, elles doivent donc s’entraîner en conditions réelles : dans le froid !

Du 23 au 27 janvier prochain, les participantes vont se dépasser en Islande avec du ski, du trail ou encore de la plongée
Du 23 au 27 janvier prochain, les participantes vont se dépasser en Islande avec du ski, du trail ou encore de la plongée © Radio France - Laëtitia Heuveline

C’est dans un entrepôt frigorifique de Pessac que les deux équipes se sont retrouvées. Faire du sport dans le froid exige une endurance supplémentaire. Les participantes, une centaine au total, vont devoir courir au milieu des cascades et des geysers, plonger, marcher sur un glacier ou encore nager dans des sources d’eau chaude naturelles. Une expérience, on l'imagine, intense qu’il faut préparer comme il se doit.

Ce lundi soir, trois concurrentes avaient donc rendez-vous dans une reproduction de l'Islande version frigo. Après un petit échauffement par -3°C, les choses sérieuses et des petites foulées par -20°C. Pour finir l'entrainement : montée des marches pour atteindre la soufflerie et les -30°C.

Raphaëlle se concentre, une fine couche de glace s'est déposée sur son bonnet ainsi que sur ses cils. Ancienne patiente opérée pour un cancer du sein, à 32 ans, elle entend bien se dépasser en Islande : « Ce froid, ça me donne envie d’être dans la montagne ! Ce raid, j’y vais pour vivre ce voyage, cette expérience unique mais surtout pour vibrer et me sentir en vie tout simplement »

Raphaëlle, ici au premier plan, ancienne patiente de l'institut Bergonié à Bordeaux - Radio France
Raphaëlle, ici au premier plan, ancienne patiente de l'institut Bergonié à Bordeaux © Radio France - Laëtitia Heuveline

Raphaëlle sera en binôme en Islande avec Clémence une infirmière de l'institut Bergonié de Bordeaux : « Ma motivation c’était de vivre une expérience unique et de m’enrichir du binôme que nous allons faire ensemble, pour aller le plus loin possible ! »

Ce voyage, ce défi, coûte 2.900 euros par personne. Les billets du binôme de Clémence et Raphaëlle ont été pris en charge par l’institut Bergonié grace à un partenariat avec Défi D'Elles. D'autres partenariats du même type existent, c'est le cas aussi avec la polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine.

Les trois concurrentes, de gauche à droite Raphaëlle, Clémence, Cyrielle et Lucie qui, praticienne en thérapie sportive qui les entrainait ce lundi soir - Radio France
Les trois concurrentes, de gauche à droite Raphaëlle, Clémence, Cyrielle et Lucie qui, praticienne en thérapie sportive qui les entrainait ce lundi soir © Radio France - Laëtitia Heuveline

Le Docteur Amélie Gesson-Paute, médecin spécialisée dans la reconstruction mammaire au centre aquitain du sein de la polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine a fait cette expérience avec Défi d'Elles en Laponie. D'après elle ce genre d'expérience peut être extrêmement enrichissant pour une patiente : « On sait que le sport est bénéfique en terme de meilleur tolérance des traitements, sur la diminution du risque de récidive, sur le moral, sur la réintégration sociétale. Et j'ai été très fière de la patiente que j'ai amené à se dépasser ! »

e Docteur Amélie Gesson-Paute, médecin spécialisée dans la reconstruction mammaire au centre aquitain du sein de la polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine

Défi sportif pour lutter contre le cancer du sein

Le docteur Gesson-Paute est la représentante pour l'Europe de la fondation Keep A Breast qui œuvre pour la prévention du cancer du sein. Association qui sensibilise les jeunes femmes au cancer du sein, à travers l’art, l’éducation, le sport et la prévention. L'association a développé un programme et une application mobile pour inciter les jeunes filles et les femmes à bien connaître leur poitrine et s’auto-palper.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu