Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Demandes de dérogations : le Stade Toulousain, Colomiers et le TFC à la préfecture ce mardi

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que le préfet de Haute-Garonne a assuré la semaine dernière qu'il n'autoriserait pas plus de 5.000 personnes dans les stades, le Toulouse Football Club, Colomiers Rugby et le Stade Toulousain seront reçus en préfecture ce mardi pour évoquer les options envisageables dans leurs enceintes.

Alain Carré, président de Colomiers (à gauche), et Didier Lacroix président du Stade Toulousain.
Alain Carré, président de Colomiers (à gauche), et Didier Lacroix président du Stade Toulousain. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Le Stade Toulousain, Colomiers Rugby et le Toulouse Football Club vont participer à une réunion en préfecture pour imaginer des solutions afin d'assouplir les conditions d'accueil du public dans leurs enceintes sportives. La préfecture a demandé à recevoir des dossiers avant la fin de semaine dernière. C'est chose faite. Selon nos informations, ce rendez-vous en préfecture est prévu ce mardi matin. Chaque club va essayer d'avancer ses pions. 

Des situations différentes en fonction des clubs 

Pour le Toulouse Football Club, l'objectif est clair : doubler a minima la capacité d'accueil du Stadium (33.000 places) pour la réception de Sochaux prévue le lundi 14 septembre (deuxième journée de Ligue 2). Le président Damien Comolli le disait il y a quelques jours sur France Bleu Occitanie. Son club avait déjà fait une demande : "On aurait sûrement pu vendre entre 10.000 et 12.000 places (contre Dunkerque). On a présenté un dossier en préfecture pour lequel on a été complimenté. On ne renonce pas. On essaiera d'avoir une jauge plus importante pour le prochain match."

Le Stade Toulousain, de son côté, est très dépendant de sa billetterie. Le stade Ernest-Wallon peut accueillir près de 19.000 spectateurs. On imagine donc que le club tentera d'obtenir une dérogation, comme l'a fait Perpignan il y a quelques jours. Toulouse doit jouer son premier match de Top 14 à domicile le samedi 12 septembre contre La Rochelle (J2). Le club de Didier Lacroix qui a aussi un oeil sur le Stadium puisque le 20 septembre il doit accueillir le quart de finale de Coupe d'Europe face à l'Ulster. Le président des Rouge et Noir se déplacera à la préfecture ce mardi.

Enfin à Colomiers, la problématique est différente : le stade Michel-Bendichou compte 7.600 places. Si le club est amené à condamner un siège sur deux, il ne pourra pas atteindre la jauge des 5.000 spectateurs. De plus, les loges accueillent habituellement plusieurs partenaires en même temps (20 personnes par loge). Si l'on réduit à dix personnes, il faudra là aussi faire des choix. Un vrai casse-tête pour le président Alain Carré qui devra également revoir l'accueil des 700 personnes qui se retrouvaient sous le chapiteau avant et après match. Selon nos informations, des discussions ont aussi été entamées avec le président du Stade Toulousain Didier Lacroix pour faire jouer Colomiers à Ernest-Wallon si le calendrier le permet quelques fois dans la saison pour les grosses affiches de Pro D2. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess