Tous les sports

JO 2024 : la Mayenne veut accueillir des délégations sportives internationales

Par Armêl Balogog, France Bleu Mayenne samedi 16 septembre 2017 à 5:45

La Mayenne espère accueillir des délégations internationales pour les Jeux olympiques de 2024
La Mayenne espère accueillir des délégations internationales pour les Jeux olympiques de 2024 © Maxppp - Maxppp

Le département et le Comité départemental olympique et sportif de la Mayenne annoncent, vendredi 15 septembre, leur volonté de proposer leur candidature pour accueillir des sportifs internationaux lors des Jeux Olympiques (JO) de 2024. L'Espace Mayenne serait idéal pour l'escalade.

Quelques jours seulement après l'annonce officielle de la décision du Comité international olympique (CIO) d'attribuer les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, le département de la Mayenne fait savoir qu'il serait ravi d’accueillir des délégations internationales sportives sur son territoire. Il va entrer en compétition avec de nombreux départements français, proches de la capitale et qui veulent leur part du gâteau.

"Ces Jeux Olympiques constituent une formidable opportunité pour renforcer l'éthique du sport et permettre le développement de la pratique sportive, partout et pour tous", se réjouit Olivier Richefou, le président du département, qui compte bien saisir cette opportunité aux bénéfices de la Mayenne.

Une véritable chance s'offre à la Mayenne. - Olivier Richefou, le président du département

Selon lui, les JO 2024 sont une "véritable chance" pour la Mayenne, "premier département sportif français et idéalement situé à 70 minutes de Paris par TGV". La candidature sera envoyée dès la création du comité d'organisation de ces Jeux.

Une véritable chance aussi pour l'Espace Mayenne qui pourrait être un site d'entrainement.Ce projet polémique qui va coûter plus de 36 millions d'euros dont 29 millions au département se trouverait alors une ambition illustre. L'Espace Mayenne n'est pas encore construit, il sera livré mi-2019 dans le quartier Ferrié à Laval. Idéal pour l'escalade, selon M. Richefou, il aura un mur homologué pour les compétitions internationales.