Tous les sports

Deux jambes, deux bras, deux bâtons... marche nordique

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne mardi 11 octobre 2016 à 16:18

Marche nordique -illustration
Marche nordique -illustration © Maxppp - maxppp

La marche nordique. On sort tout juste de la deuxième semaine nationale visant à promouvoir la discipline relativement récente. Laquelle est dans les Landes déjà bien implantée avec cinq clubs qui regroupent plus de 600 licenciés sans compter les pratiquants solitaires

Un sport qui concerne plus particulièrement la population âgée de 45 à 60 ans. Au milieu des années 70 les skieurs de fond et bi- athlètes scandinaves initient la pratique pour peaufiner leur entrainement durant l’été. Une méthode qui contrairement au ski à roulettes permet de franchir des obstacles et de travailler une côte sévère. Trente ans plus tard la discipline s’est généralisée partout en Europe, 10 millions d’adeptes pratiquent avec assiduité , 20 000 sont licenciées dans un des 700 clubs français, dont six cents dans une des cinq associations landaises, St Pierre-du-Mont, Morcenx, le Stade Montois, Hagetmau ou Dax.

20 000 licenciés en France

Le principe est simple, deux jambes, deux bras, on marche sur un rythme soutenu en s‘aidant, en s’appuyant sur deux bâtons dans le mouvement alternatif reproduisant le geste de base du ski de fond classique. Un sport adapté à tous les âges et toutes les morphologies et qui fait travailler 80% des chaines musculaires du corps.

Philippe Boidé est directeur des nouvelles pratiques à la fédération française d’athlétisme : la marche nordique c'est d'abord accessible à tous et c'est ensuite en adéquation avec l'envie de nature à la mode.

Philippe Boidé, reponsable des nouvelles pratiques à la FFA

Il existe des compétitions de marche nordique, chronométrées, sur des distances variant de quelques kilomètres sur terrain plat à des marathons en montagne.

Partager sur :