Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

Dopage : le CIO doit décider si la Russie participera aux Jeux Olympiques de Rio

mardi 19 juillet 2016 à 16:19 Par Clara Charles, France Bleu

La commission exécutive du Comité international olympique se réunit ce mardi pour se prononcer sur la participation de la Russie aux JO de Rio après les révélations sur le système de dopage organisé par l'Etat.

Le drapeau des Jeux-Olympiques et celui de la Russie aux JO de Sotchi en février 2014
Le drapeau des Jeux-Olympiques et celui de la Russie aux JO de Sotchi en février 2014 © AFP - ANDREJ ISAKOVIC

Les sportifs russes pourront-ils concourir aux Jeux Olympiques de Rio cet été ? À un peu plus de deux semaines du début de la compétition, la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) se réunit en urgence ce mardi suite à la diffusion du rapport McLaren par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Celui-ci révèle "un système de dopage d'Etat sécurisé" en Russie, qui est "dirigé, contrôlé et supervisé" par le ministère des sports, et ce "avec l'aide active du FSB, les services secrets russes." Il aurait permis aux sportifs de se doper en étant protégés par les laboratoires antidopage de Moscou entre 2011 et 2015 dans une trentaine de sports.

Le rapport McLaren confirme le dopage d'Etat en Russie - Aucun(e)
Le rapport McLaren confirme le dopage d'Etat en Russie - Visactu

Dès la diffusion du rapport, l'agence antidopage a appelé le CIO à exclure la Russie des événements internationaux : « L’AMA appelle le mouvement sportif à empêcher la participation des athlètes russes aux compétitions internationales, y compris les JO de Rio, tant que [la Russie] n’aura pas réalisé un changement de culture. » Le président du CIO Thomas Bach a assuré de son côté que la commission qui se réunit mardi " n'hésitera pas à prendre les sanctions les plus strictes possibles, contre tout individu et toute fédération impliqué(e)."

Moscou a dénoncé "une ingérence dangereuse" de la politique dans le monde du sport, évoquant même une "guerre froide" sportive, mais a néanmoins promis de suspendre "les responsables mis en cause" par le rapport".

La fédération russe d'athlétisme est, elle, déjà suspendue depuis novembre par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) suite aux révélations du dopage de ses athlètes. Cependant, 68 sportifs ont déposé une requête au Tribunal arbitral du sport (TAS) pour participer aux JO à titre individuel. Le TAS statuera au plus tard le 21 juillet.

A LIRE AUSSI : Scandale de dopage et de corruption dans l'athlétisme : Acte II