Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Dordogne : pour Arthur, l'adrénaline du rallye c'est une passion de famille

samedi 27 août 2016 à 17:44 France Bleu Périgord

85 voitures participeront au Rallye 24 ce dimanche à Saint Pardoux la Rivière dans le nord de la Dordogne. Il y aura des champions mais également des amateurs pour faire rugir les moteurs

Arthur Beylard dans sa Super 5 GT Turbo
Arthur Beylard dans sa Super 5 GT Turbo © Radio France - Caroline Pomès

Saint-Pardoux-la-Rivière, France

Ce dimanche, 85 voitures de sport partiront de Saint Pardoux la rivière pour un trois boucles deux spéciales. A partir de 8 heures, chaque voiture s'élancera à une minute d'intervalle et devraient atteindre des pics de vitesse à 200 kilomètres heure sur les routes de la campagne périgourdine.

Des champions, des gagnants mais aussi des amateurs pour cette 19ème édition du Rallye 24. Parmi les candidats, Arthur Beylard et son copilote Jean-Pierre Boudina, un ami de son père. Le rallye c'est un truc de famille chez les Beylard. D'ailleurs Arthur a commencé les rallyes avec son père en tant que "copilote".

" Je suivais mon père à tous les rallyes. J'ai baigné dans ce monde là depuis tout petit " - Arthur Beylard, coureur.

Aujourd'hui, c'est lui qui tient le volant. Ce samedi, il roulait sur les deux boucles pour un repérage du circuit. Avec son copilote, il note tous les virages. "5 droite, 10 gauche" , des notes qu'hurlera le navigateur (copilote), rempli d'adrénaline, pendant la course, quand la voiture est lancée à plus de 120 km/h. "J'adore rouler en Périgord. Nous avons des virages naturels. Ça bouge ! "

L'intérieur de la voiture de course est sommaire. Pas de radio ! - Radio France
L'intérieur de la voiture de course est sommaire. Pas de radio ! © Radio France - Caroline Pomès

Et les routes du Périgord lui réussissent parce qu'à 20 ans, avec deux ans de circuit derrière lui, Arthur est arrivé quatrième lors de sa dernière course à Saint Sornin, le 3 juillet.