Tous les sports

Du bronze pour la fin de carrière du couple de patineurs Péchalat-Bourzat

Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu samedi 29 mars 2014 à 9:29

Nathalie Péchalat and Fabian Bourzat, les danseurs sur glace
Nathalie Péchalat and Fabian Bourzat, les danseurs sur glace © Maxppp

Les patineurs Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat se contentent d'une médaille de bronze pour la dernière compétition de leur carrière, en danse sur glace aux Mondiaux-2014 à Saitama au Japon.

Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat ont définitivement mis un terme à leur carrière en décrochant une ultime médaille de bronze en danse lors des Mondiaux-2014 de patinage artistique, samedi à Saitama. Le duo français, déjà médaillé de bronze aux Mondiaux-2012, a obtenu 175,37 points et échoué d'un rien pour le titre, à 0,06 point seulement de l'or des Italiens Anna Cappellini et Luca Lanotte (175,43), et 0,04 des Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, qui ont pris l'argent (175.41).

Péchalat, 30 ans, et Bourzat, 33 ans, ont pourtant livré le meilleur programme libre de leur carrière (107,17), sur le thème du Petit Prince et sa rose, mais cela n'aura pas été suffisant pour accrocher le titre mondial qui leur manquait. Ils étaient déjà 3es à l'issue du programme court, derrière Cappellini/Lanotte et Weaver/Poje. "On nous avait demandé de patiner avec nos coeurs et on l'a fait, avec énormément d'émotion. Tout s'est vraiment bien déroulé. On est vraiment content d'avoir fait une telle performance" , a commenté Bourzat, qui a enlacé sa partenaire à la fin du programme.

Dernière danse

Le tandem tricolore a tiré sa révérence devant un public japonais conquis, après avoir obtenu 2 titres européens (2011 et 2012) et 2 médailles de bronze mondiales (2012 et 2014). Péchalat et Bourzat avaient déjà annoncé la fin de leur carrière à l'issue des jeux Olympiques de Sotchi le mois dernier, où ils avaient fini, déçus et amers, au pied du podium. Mais finalement, ils sont revenus sur leur décision il y a 15 jours pour terminer "sur une jolie note", dans un pays où ils sont adorés, avec une médaille quasiment assurée. "C'était une très bonne décision de venir, finir notre carrière ici en marquant un point d'honneur ici au Japon. Maintenant, on va prendre des vacances, faire des galas et penser à se trouver une vraie vie avec un travail" , a conclu, émue, Péchalat.