Tous les sports

Du kitesurf à Dunkerque : un championnat de France de haute-voltige

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Nord samedi 12 août 2017 à 19:09

Le championnat de France de kitesurf est organisé par le club de Dunkerque DFC du vendredi 11 au mardi 15 août
Le championnat de France de kitesurf est organisé par le club de Dunkerque DFC du vendredi 11 au mardi 15 août © Radio France - Lucas Valdenaire

Après une édition 2015 réussie, Dunkerque remet le couvert en organisant le championnat de France de kitesurf édition 2017. Une planche, un cerf-volant et des rafales de vent : voilà le programme de ces cinq jours de compétition. Un véritable événement pour le club organisateur et pour la ville.

La nouvelle capitale française du sport de glisse s'appelle Dunkerque. En tout cas, pour cinq jours de compétition, la ville nordiste rassemble les passionnés de vent et de glisse. Depuis ce vendredi, plus de vingt compétiteurs, venus de toute la métropole et même de Nouvelle-Calédonie, se disputent le titre de champion de France. Pour la ville et le club organisateur, le DFC, c'est un événement à ne pas rater.

"Dunkerque : un terrain de jeu extraordinaire"

Le kitesurf est un sport à part entière, mêlant surf et cerf-volant. Le "rider" (celui qui se tient sur la planche) se fait tracter sur l'eau à la seule force du vent. Cette année, le championnat de France se dit "freestyle" : l'objectif est de réaliser les plus belles figures sous les yeux d'un jury de professionnels. A la fois physique et technique, la discipline attire de plus en plus de jeunes. Julien a 12 ans et il est bénévole pour l'organisation du championnat. Il a troqué sa planche habituelle pour un chronomètre de compétition : "j'ai toujours été dans la mer, à faire du bateau, du surf, du body-board."

Quand j'ai découvert le kite, j'ai accroché et c'est parti !

Dans un mois, Julien fêtera ses 13 ans et son entrée au pôle espoirs de Dunkerque, sous le regard de son coach Daniel :

"Le kite, c'est le côté sensation et c'est un sport de plein air. Et surtout : on a un terrain de jeu extraordinaire ici !

Plus de vingt compétiteurs se disputent le titre de champion de France de kitesurf freestyle - Radio France
Plus de vingt compétiteurs se disputent le titre de champion de France de kitesurf freestyle © Radio France - Lucas Valdenaire

"Le cerf-volant, c'est magique"

Le kitesurf est un sport qui attire dès le plus jeune âge. Léa a 19 ans et fait déjà partie des meilleurs Tricolores. Originaire de Leucate, près de Perpignan, elle a traversé la France avec sa maman Florence pour l'occasion : "en fait, c'est son papa qui lui a appris le kite dès l'age de dix ans. Le cerf-volant c'est magique. Il y a ce côté aérien, les sauts, les rotations mais il y a aussi tout ce qui est très explosif."

A tel point qu'on ne sort pas toujours indemne de l'eau. D'ailleurs, Quentin en a fait les frais quelques années plus tôt :

Je me suis pété tous les membres ! Les deux genoux, la cheville, la clavicule, les deux poignets... mais bon, quand on aime on ne compte pas (rires) !

"Un sentiment de liberté"

Pour éviter tout accident, François Tabutin veille au grain : "quand il y a des zones de rochers, il faut se décaler, explique le directeur de course. Même chose quand la marée est mauvaise. Et puis, si le temps devient trop orageux ou venteux, je peux prendre la décision d'arrêter la course."

Dunkerque avait déjà organisé le championnat de France de kitesurf en 2015. - Radio France
Dunkerque avait déjà organisé le championnat de France de kitesurf en 2015. © Radio France - Lucas Valdenaire

Et malgré le vent, les touristes sont là. Michel et Pascale sont deux promeneurs bruxellois. Admiratifs devant ce ballet de cerf-volants au-dessus des vagues : "franchement, j'aime bien les voir, ça me donne des idées, ça me donne envie !"

Et puis, c'est un sentiment de liberté, vraiment c'est très beau !

De son côté, Thomas vient d'apprendre son classement. Le jeune de 18 ans est éliminé par le champion de France en titre. Mais il pense déjà à l'année prochaine : "c'est du gros niveau, on s 'entraîne toute l'année avec les copains, on est bien préparés." Une préparation menée par Eric Watrin : l'entraîneur du pôle Espoirs de Dunkerque ne retient que le positif : "vraiment beaucoup de plaisir d'être avec mes petits riders. Il y a une bonne ambiance et une bonne organisation."

Ce championnat, c'est un vrai plus pour notre territoire. On a les outils, les moyens et les jeunes : c'est que du bon !

La compétition dure jusqu'à ce mardi après-midi. La remise des prix se déroulera à 17h.