Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Le public fait son grand retour dans les stades : "Cela nous avait manqué"

-
Par , France Bleu

Privés de stades depuis octobre à cause de la crise sanitaire, les supporters ont fait leur retour dans les gradins depuis mercredi 19 mai. Un retour qui fait plaisir aux spectateurs comme aux joueurs et entraîneurs.

Les supporters nantais ont retrouvé le HBC.
Les supporters nantais ont retrouvé le HBC. © Radio France - Simon Cardona

Maillots, drapeaux et cornes de brume ressortent des placards cette semaine ! Après de longs mois sans pouvoir se rendre dans les stades à cause du coronavirus, les supporters reprennent place dans les gradins. Depuis mercredi 19 mai, les enceintes sportives peuvent accueillir jusqu'à 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur.

Supporters, joueurs et entraîneurs ravis

Une aubaine pour Thierry Gil et Gérard Maureta, chanceux supporters des Dragons Catalans qui ont été tirés au sort pour assister au match des rugbymen perpignanais ce samedi. "Tous les samedis, on ne savait plus quoi faire, on était un peu paumés. Il fallait trouver d'autres occupations !", a expliqué Gérard Maureta au micro de France Bleu Roussillon. Les deux hommes sont donc ravis de retourner au stade et ont révisé leurs classiques "catalans ! catalans !" pour encourager les joueurs.

Thierry Gil a ressorti toute sa panoplie de supporter des Dragons Catalans pour le match de samedi.
Thierry Gil a ressorti toute sa panoplie de supporter des Dragons Catalans pour le match de samedi. © Radio France - Bastien Munch

A Rouen, le SPO a retrouvé son public vendredi pour la dernière journée du championnat de France de tennis de table. "Cela nous a manqué, surtout pour les moments d'émotion, parce que c'est ça le sport... Je pense que les joueurs ressentent le public, et les cris d'encouragement", a expliqué Christophe, fidèle supporter, sur France Bleu Normandie

Il y avait du monde aussi en tribune vendredi à Vichy pour encourager Vichy-Clermont.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quand on est un petit peu moins bien, de sentir qu'il y a ce public qui nous aide à continuer, à ne pas lâcher, à se battre, ça fait vraiment du bien.

Dès jeudi, 800 spectateurs étaient dans les tribunes dans la salle Antarès au Mans pour encourager les basketteurs du Mans et de Monaco. Malgré la défaite, le coach manceau Elric Delord a confié à France Bleu Maine ressentir "un grand plaisir" d'avoir retrouvé du public : "Quand on est un petit peu moins bien, de sentir qu'il y a ce public qui nous aide à continuer, à ne pas lâcher, à se battre, ça fait vraiment du bien", a-t-il expliqué. Même enthousiasme du côté des supporters, comme Patricia : "C'est super de retrouver l'équipe, alors oui on est moins nombreux mais je pense que les gens sont motivés pour faire l'ambiance.

Joueurs, staff et supporters ont vécu de grands moments d'émotion, après des mois de huis clos.
Joueurs, staff et supporters ont vécu de grands moments d'émotion, après des mois de huis clos. © Radio France - Laurine Benjebria

Jeudi aussi, le HBC Nantes a retrouvé son public pour le Final Four de la Ligue des champions de handball. Plus de 600 personnes étaient présentes. Et les tribunes leur manquaient : "Le fait de se retrouver dans la salle avec des supporters, pour un quart de finale de Ligue des champions, c'est énorme !", a par exemple commenté sur France Bleu Loire Océan Valérie, venue en famille.

627 supporters étaient présents à la H Arena pour ce quart de finale.
627 supporters étaient présents à la H Arena pour ce quart de finale. © Radio France - Simon Cardona

Ce samedi, plus de 200 personnes se sont aussi retrouvées au stade pour saluer la saison de Grenoble Foot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Retour des spectateurs aussi à l'hippodrome de Caen où 500 "chanceux" ont été tirés au sort pour assister aux courses mercredi. "C'est génial !", s'est réjouit le driver Anthony Barrière sur France Bleu Normandie. "Voir les personnes sourire et venir nous supporter, c'est une grande satisfaction pour nous."

13 participants au départ de ce Prix des Ducs de Normandie, principal rendre-vous de l'année pour l'hippodrome de Caen.
13 participants au départ de ce Prix des Ducs de Normandie, principal rendre-vous de l'année pour l'hippodrome de Caen. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot

Idem à l'hippodrome de Meslay-du-Maine, en Mayenne où 800 personnes ont pu assister aux huit premières courses de la saison vendredi. "D'habitude, on joue dans les cafés, on regarde à la télé mais c'est pas pareil ! Ça vous fait un petit frisson, quand vous les voyez à côté et que vous pariez sur un cheval !", ont expliqué des spectateurs à France Bleu Mayenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess