Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Esteban Ocon débute (enfin) sa seconde carrière en formule 1

Ce vendredi à 11h Esteban Ocon est enfin arrivé au bout du tunnel. Ses premiers tours aux essais libres du Grand Prix d’Autriche ont symbolisé son retour dans la liste des vingt pilotes titulaires en formule 1. Le Normand est désormais chez Renault, avec l'ambition de rattraper le temps perdu.

Moment symbolique ce vendredi matin : Esteban Ocon sort du stand Renault pour rejoindre la piste du Red Bull Ring (Autriche).
Moment symbolique ce vendredi matin : Esteban Ocon sort du stand Renault pour rejoindre la piste du Red Bull Ring (Autriche). © Maxppp - Hoch ZWEI

25 novembre 2018 - 3 juillet 2020 : c'est le laps de temps qui se sera écoulé entre le dernier départ en Grand Prix d'Esteban Ocon et son retour officiel en championnat du monde de Formule 1. Le Normand a participé ce vendredi aux premiers essais libres du Grand Prix d’Autriche pour le coup d'envoi de la saison 2020

Un soulagement pour le pilote ébroïcien de 23 ans, contraint à une année blanche en 2019 puis longtemps dans le doute après l'annulation du début de saison 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. "La première sortie du garage était vraiment spéciale ! Un bonheur attendu si longtemps" disait-il à l'évocation des essais il y a deux semaines pour retrouver les sensations. Cette fois sa carrière est enfin relancée.

Esteban Ocon, soulage de "refaire son métier" après les aléas du premier semestre 2020

Esteban Ocon et Renault pour grandir ensemble

Des vingt pilotes titulaires en 2019, dix-huit sont reconduits cette saison. Jamais la F1 n’avait été aussi inaccessible et Esteban Ocon a réussi à prendre l’une des deux places renouvelées. Signe de sa notoriété dans le paddock. Ce sera donc chez Renault, écurie à la recherche d’un second souffle après la cinquième place au championnat constructeur qui a sanctionné une saison 2019 décevante. Un coup d'arrêt après une belle progression sur la séquence 2016-2018 (neuvième, puis sixième et quatrième au championnat constructeur). En 2020 le Losange cherchera à reprendre à McLaren la place de “meilleur des autres” derrière le trio Mercedes-Ferrari Red Bull. Avec l’espoir d’un podium lors des (rares) course où plusieurs favoris seront éliminés. 

En choisissant Ocon, l’unique écurie française du plateau a recruté un pilote affamé après son année blanche. Mais l'Ébroïcien a aussi un autre atout : son bagage technique. En 2019 il a multiplié les heures dans le simulateur Mercedes pour soigner les réglages utilisés en Grands Prix par les pilotes titulaires, dont le champion du monde Lewis Hamilton. Renault compte sur ce vécu du Normand pour franchir un nouveau palier. En s’appuyant sur l’autre recrue majeure de l’hiver : l’ingénieur Pat Fry (ex Ferrari et McLaren). 

Esteban Ocon (à gauche, à côté de Toto Wolff, patron de Mercedes) a passé la saison 2019 dans le garage des champions du monde. Pour parfaire son bagage technique
Esteban Ocon (à gauche, à côté de Toto Wolff, patron de Mercedes) a passé la saison 2019 dans le garage des champions du monde. Pour parfaire son bagage technique © Maxppp - Hoch ZWEI

Les essais pré-saison à Barcelone avaient démontré une encourageante fiabilité moteur avec un seul bloc utilisé pendant six jours (3 500 km parcourus). Mais il restait à améliorer quelques imperfections sur le châssis, en particulier quand le vent hivernal venait perturber le sensible équilibre aérodynamique des monoplaces. Ce petit défaut aura-t-il été corrigé ? Les dirigeants de Renault affirment en tout cas que malgré le confinement, ils ont travaillé à l'usine et des développements sont apportés sur la R.S.20 alignée ce week-end. L'écurie française a aussi poussé la préparation jusqu'à réserver le Red Bull Ring pendant deux jours pour s'imprégner du circuit utilisé pour le premier Grand Prix 2020. "Lors de ces derniers essais on a roulé avec la R.S.18 mais, même si on n'a pas pu travailler exactement sur les réglages pour le Grand Prix, on a constaté qu'on pouvait adapter certaines choses à la R.S.20" confirme Ocon, qui a aligné 143 tours, soit l'équivalent de deux Grands Prix, lors de sa journée marathon du 17 juin. 

La comparaison avec le turbulent Daniel Ricciardo

En 2020 Esteban Ocon va aussi croiser le fer avec un redoutable coéquipier : Daniel Ricciardo, d’un calibre supérieur à Wehrlein et Perez, les précédents voisins de garages du Normand chez Manor et Force India. L’Australien compte sept victoires en Grands Prix avec Red Bull. Un sacré point de référence ! "C'est top d'avoir un coéquipier comme lui, avec beaucoup de victoires et des pôles positions. On fait de la formule 1 pour se confronter à ce genre de pilotes" observe le Normand. Ocon devra donc s’affirmer, sur la piste comme dans le garage, face à l’Australien qui quittera Renault pour rejoindre McLaren en 2021. Un départ précipité, annoncé avant même le lancement de la saison, qui a d’ailleurs lancé la machine à rumeurs sur l'identité du futur coéquipier de l’Eurois. Le nom de Fernando Alonso revient régulièrement. “On verra ce qui se passera” coupe le natif d’Evreux, manifestement soucieux de ne pas se détourner de son objectif prioritaire : réussir son retour en formule 1. 

Esteban Ocon et son coéquipier : Daniel Ricciardo
Esteban Ocon et son coéquipier : Daniel Ricciardo - DPPI@RenaultSports

Esteban Ocon a signé pour deux saisons avec Renault. Ce qui lui offre une certaine sérénité. L’écurie, sevrée de podium depuis dix ans, et le pilote, jamais “monté sur boite” dans sa carrière, ont le même besoin de grandir. Le timing de leur union est donc parfait.

Repères / 

Esteban Ocon, 23 ans, né à Evreux

  • 50 Grands Prix disputés depuis 2016 (Manor et Force India)
  • Meilleur résultat en course : 5e (Espagne et Mexique 2017)
  • Meilleur résultat en qualification : 3e (Belgique 2018)
  • Meilleur résultat au championnat pilote : 8e en 2017 

Coéquipier : Daniel Ricciardo, 30 ans, Australien

  • 171 Grands Prix disputés depuis 2011 (HRT, Toro Rosso, Red Bull et Renault)
  • 7 victoires pour 29 podiums
  • 3 pole positions
  • Meilleur résultat au championnat pilote : 3e (2014 et 2016)

Écurie : Renault 

  • 383 Grands Prix disputés depuis 1977
  • 35 victoires pour 100 podiums
  • 51 pole positions
  • 2 titres mondiaux pilotes : 2005-2006 (Fernando Alonso)
  • 2 titres mondiaux constructeurs : 2005-2006

A LIRE : Le quotidien "confiné" d'Esteban Ocon à Evreux

Grand Prix d'Autriche /

  • Vendredi : Essais libres 1 et 2 (13e puis 11e chrono)
  • Samedi : Essais libres 3 et Qualifications
  • Dimanche : Départ à 15h10
Choix de la station

À venir dansDanssecondess