Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

F1 - Magnifique 6e place de Pierre Gasly au Grand Prix de Hongrie

dimanche 29 juillet 2018 à 17:32 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Pierre Gasly a brillé ce dimanche sur le circuit du Hungaroring. Sixième du Grand Prix de Hongrie, il a réussi un résultat exceptionnel au regard du potentiel de sa modeste Toro Rosso. Esteban Ocon se contente d'une anonyme 13e place pour ce dernier Grand Prix avant la trêve estivale.

Grand Prix de Hongrie remarquable pour Pierre Gasly !
Grand Prix de Hongrie remarquable pour Pierre Gasly ! © Maxppp - EIDON

Normandie, France

Disputé sous une chaleur caniculaire (32 degrés dans l'air - 57 sur la piste) le Grand Prix de Hongrie a vu Pierre Gasly confirmer sa capacité à marquer des points dès que sa Toro Rosso est moins handicapée en puissance pure. Il termine 6e après une course d'une précision chirurgicale dans la gestion du rythme et des pneus. Esteban Ocon, l'autre Normand de la Formule 1, n'a pas pu remonter après une qualification plombée par un problème mécanique.

De plus en plus populaire, Pierre Gasly a encore brillé ce dimanche lors du Grand Prix de Hongrie - Maxppp
De plus en plus populaire, Pierre Gasly a encore brillé ce dimanche lors du Grand Prix de Hongrie © Maxppp - SPEICH Frédéric

La très grande maîtrise de Pierre Gasly 

Qualification : 6e. Magnifique sixième place pour le pilote normand ! Pierre Gasly a justifié sa réputation de très bon pilote sous la pluie en venant placer sa Toro Rosso sur la troisième ligne, derrière les intouchables Mercedes et Ferrari. Seul Carlos Sainz l’a devancé chez les pilotes qui n’ont pas une voiture top niveau. Sur ce circuit plutôt sinueux le Rouennais peut viser les points s’il réussit un bon départ.

Course : Gasly ne peut résister à Verstappen dans les 600 mètres qui précède le premier virage, mais le Néerlandais attaque Sainz, l’emmène à l’extérieur et le Normand en profite pour passer devant la Renault. Gasly récupère donc immédiatement sa sixième position. Puis il trouve immédiatement le bon rythme pour maintenir Magnussen (7e) à plus d’une seconde et donc hors de portée du DRS. 

Au 5e tour Verstappen range sa Red Bull en bord de piste, son abandon permet au Normand de grimper en cinquième position. Gasly accroît son avance sur Magnussen (7 secondes au 12e tour) puis il va profiter des arrêts au stand de Bottas et Raïkkonen pour brièvement pointer en 3e position aux 16e et 17e tours. Son nom apparaît pour la première fois de sa (jeune) carrière sur le podium provisoire d’un Grand Prix.

Les pilotes Mercedes et Ferrari vont logiquement repasser devant le Normand, comme Ricciardo en pleine remontée après son départ raté au volant de la Red Bull. Gasly est donc 6e lorsqu’il s’arrête au 33e tour pour changer ses pneus ultra-tendres. De tous les pilotes partis avec ses gommes violettes, il est celui qui a réussi le plus long relai. Il conserve donc cette 6e place qui le créditerait huit points au championnat du monde. 

A vingt tours du drapeau à damier, Magnussen est toujours l’adversaire le plus menaçant, avec un écart légèrement inférieur aux dix secondes. Le Danois est incisif et il revient à sept secondes à dix boucles de l’arrivée. Puis à cinq secondes au 65e des 70 tours. Mais Magnussen va finalement lever le pied, probablement confronté à des pneus en fin de vie (il les avait changé avant Gasly). 

Un résultat incroyable pour Toro Rosso - Pierre GASLY

Le jeune normand termine donc 6e, son deuxième meilleur résultat en Formule 1 après celui obtenu au Grand Prix de Bahreïn et proche de son remarquable Grand Prix de Monaco. Encore une fois il démontrer sa capacité à marquer des points dès qu'un tracé est moins handicapant pour sa Toro Rosso. Pierre Gasly confie son bonheur à sa descente de voiture “On avait fait une belle qualif mais il fallait concrétiser en course ! J’ai tout donné. Sixième c’est incroyable pour Toro Rosso !” sourit-il au micro de Canal +. Ses mécanos l’ont chaleureusement accueillis, conscients de la portée de ce résultat pour la petite écurie italienne qui n’a pas apporté de réels développements à sa monoplace, contrairement à la plupart des autres écuries du milieu de grille.  

Esteban Ocon : pas de miracle en partant du fond de grille 

Qualification : 18e. Scénario catastrophe pour le pilote ébroïcien, confronté à une grosse défaillance des freins avants. “C’était assez flippant” a-t-il avoué en descendant de sa Force India. Son résultat est aussi frustrant que remarquable : Avec un tel handicap beaucoup de pilotes auraient terminé bon dernier de la qualification !

Course : 17e sur la grille (Stroll s’élance des stands), Ocon gagne trois place dès le départ. Il profite notamment d’un contact entre Ericsson et Ricciardo. Le Normand, équipé de pneus tendres (contre des ultra-tendres pour la majorité des pilote) est parti pour un premier long relai avec une stratégie décalée. Il garde donc “sagement” cette 14e position jusqu’aux premiers arrêts des adversaires, puis Ocon pointe brièvement au dixième rang pendant dix tours avant de plonger dans la ligne des stands pour son changement de pneus. Mais la stratégie a échoué : Ocon va ressortir en 15e position, largement distancé dans la course aux points. 

Grand Prix de Hongrie en queue de peloton pour Esteban Ocon  - Maxppp
Grand Prix de Hongrie en queue de peloton pour Esteban Ocon © Maxppp - Eidon

Le pilote ébroïcien va finalement terminer 13e, après avoir doublé son coéquipier Perez puis profité de l’abandon de Vandoorne. Une course au final assez anonyme, compromise dès les qualifications, et dans un contexte difficile depuis deux jours et le placement de son écurie Force India sous administration judiciaire.

Classement : Les deux pilotes normands se suivent toujours de près au championnat du monde, avec Esteban Ocon 12e (29 points) devant Pierre Gasly 13e (26 points). 

A l’issue de ce Grand Prix de Hongrie, la Formule 1 va observer sa trêve estivale. Trois semaines de repos (usines fermées) avant une rentrée programmée le 24 août pour les premiers essais libres du Grand Prix de Belgique.