Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Formule 1 : des nouveautés sur la Renault d’Esteban Ocon

L’écurie Renault apporte de nouveaux développements sur la R.S.20 pour tenter de recoller au haut du peloton. Une amélioration est donc espérée pour le Grand Prix de Grande-Bretagne ce week-end. Pour l'instant Esteban Ocon a dû se contenter d'une seule arrivée dans le top 10.

Esteban Ocon va bénéficier d'une première évolution de la Renault cette saison
Esteban Ocon va bénéficier d'une première évolution de la Renault cette saison - DPPI@Renault Sports

Une brève pause d’une semaine et ça repart. La Formule 1 engage un nouveau round de trois courses consécutives ce week-end à Silverstone. Esteban Ocon et son écurie Renault espèrent grimper un peu dans la hiérarchie après un début de championnat un peu décevant. 

Huitième. C’est pour l’instant le plafond de verre de Renault depuis le début de la saison. Esteban Ocon (Autriche) puis Daniel Ricciardo (Styrie et Hongrie) ont placé leur monoplace jaune et noir à ce rang lors des trois premiers Grand Prix. Et à chaque fois l'autre voiture n'a pas pu intégrer le top 10. Le Normand pense toutefois que le sursaut est proche. "Nous avons appris beaucoup de choses sur les premières courses de la saison et nous avons ciblé un domaine clair sur lequel travailler” détaille Ocon, confiant dans les qualités intrinsèques de la dernière-née du Losange en F1. “ Le potentiel est là, il faut seulement tirer la quintessence de ces petits détails pour maximiser notre ensemble. J’entends bien marquer plus de points sur les prochaines épreuves et je suis sûr que nous pouvons y arriver." 

Renault n'a pas vraiment brillé sur les circuits autrichiens (ci-dessus) et hongrois depuis le début de la saison
Renault n'a pas vraiment brillé sur les circuits autrichiens (ci-dessus) et hongrois depuis le début de la saison © Maxppp - Hoch ZWEI

Trouver la clé des qualifs

Pour grimper dans la hiérarchie, la priorité saute aux yeux : améliorer les qualifications. Exception faîte de la Styrie (séance sous la pluie) les R.S.20 peinent dans l’exercice du tour lancé le samedi après-midi. Conséquence : Ricciardo et (surtout) Ocon partent de loin sur la grille. Et il leur est difficile ensuite de gagner des places dans le très homogène peloton du milieu de tableau. 

Le tracé de Silverstone sera très différent des deux premiers circuits visités cette saison. Avec ses multiples (et mythiques) courbes à hautes vitesses, il nécessite de la puissance et une parfaite stabilité de la monoplace. “Nous arrivons avec une évolution décente et il sera intéressant d’en voir les performances à Silverstone", explique Pat Fry, directeur technique châssis. "C’est un bon pas en avant à ce stade de la saison”.  Les premiers essais libres n’ont pas montré un réel gain au classement (voir ci-dessous) mais il est toujours difficile d’interpréter les résultats du vendredi, tant les écuries poursuivent des objectifs différents. Le verdict de la qualification, ce samedi, sera hautement plus révélateur.

9e et 12e chronos ce vendredi pour les pilotes de Renault
9e et 12e chronos ce vendredi pour les pilotes de Renault

Une hiérarchie qui pourrait évoluer

Pour l’instant sixième du championnat constructeur, Renault est en dessous de ses objectifs. Mais Ferrari est à la dérive, McLaren sera limitée dans son développement et Racing Point fait l’objet d’une enquête sur la légalité de sa voiture. Si Renault parvient à aller chercher les deux ou trois dixièmes manquants en qualification, de belles perspectives pourraient s'ouvrir pour la monoplace française, plutôt convaincante en rythme de course. Le Grand Prix de Grande-Bretagne dimanche apportera un indice sur la capacité du Losange à relever la tête. Pour permettre à Ocon et son coéquipier Ricciardo de ne plus se contenter de huitièmes places ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess