Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1 : Double abandon des pilotes normands au Grand Prix de Toscane.

Un accident pour l’un (Gasly) et une défaillance mécanique pour l’autre (Ocon). Les deux pilotes normands ont vécu un très bref Grand Prix de Toscane de Formule 1. La course, remportée par Lewis Hamilton, a été marquée par une cascade d'abandons.

Pierre Gasly éliminé lors d'une collision dès le premier tour du Grand Prix de Toscane
Pierre Gasly éliminé lors d'une collision dès le premier tour du Grand Prix de Toscane - Leonhard Foeger@Red Bull content Pool via Getty Images

Les courses se suivent et ne se ressemblent pas pour les deux pilotes normands en formule 1. Si le Grand Prix d’Italie les avait vu terminer dans le top 10, avec surtout la retentissante victoire de Pierre Gasly, la course sur le circuit du Mugello a été bien courte. Le Bois-Guillaumais, pris dans un carambolage, a été éliminé dès le premier tour. L’ébroïcien Esteban Ocon a dû abandonner après un début d’incendie sur sa Renault. Le Grand Prix s'est poursuivie avec l'autre Renault longtemps dans la bataille pour le podium pour finir à la quatrième place. Sans surprise Lewis Hamilton s'est imposé devant son coéquipier Bottas. Et premier podium pour Alex Albon, celui qui avait remplacé Pierre Gasly la saison dernière chez Red Bull.

Classement de ce Grand Prix de Toscane ce dimanche sur le circuit du Mugello (Italie)
Classement de ce Grand Prix de Toscane ce dimanche sur le circuit du Mugello (Italie)

Le film de la course 

Gasly hors piste dès le deuxième virage

Contexte : Après quatre jours en apesanteur suite à sa victoire inattendue au GP d’Italie, Pierre Gasly a connu un dur atterrissage ! Seizième temps des qualifications. Sa plus mauvaise place de la saison. La course s’annonce difficile sur ce circuit où les dépassements sont difficiles. 

Course : Moins de vingt secondes sur la piste et c’est terminé pour Pierre Gasly. Plutôt bien parti, le Bois-Guillaumais tente de se faufiler entre Giovinazzi et Grosjean dans la courte ligne droite qui sépare le premier et le deuxième virage. Mais l'Italien marque un sec mouvement vers la droite et fait décoller l’AlphaTauri de Gasly. Le lauréat du dernier Grand Prix d’Italie vient harponner Verstappen et sa course s’arrête là. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un scénario frustrant qui vient conclure un enchaînement qualif/course désastreux : “Le départ est correct, puis on est beaucoup dans le premier virage” analyse Pierre Gasly au micro de Canal +. “J’ai vu une place en milieu de piste mais ça s’est refermé. Hier c’est un problème sur l‘aileron avant qui nous a pénalisé en qualification. Ce n’est pas le week-end qu’on voulait”. Il s'agit de son second abandon de la saison avec celui du Grand Prix de Hongrie (panne). 

Surchauffe pour la Renault d’Ocon

Contexte : Une qualification mi-figue mi-raison pour Esteban Ocon, auteur du dixième chrono mais parti à la faute dans son unique tour lancé en Q3. Pour la huitième fois en neuf qualifications le Normand a été dominé par son coéquipier Ricciardo. Il se doit de finir dans le top 10. 

Départ : Bon envol d’Esteban Ocon qui se porte même à la hauteur de son coéquipier à l'approche du deuxième virage. Mais il doit sauter sur les freins pour éviter la McLaren de Sainz en travers de la piste. Le pilote ébroïcien est 10e lorsque la course est neutralisée après le premier accrochage de ce Grand Prix de Toscane. Puis elle sera même suspendue après un carambolage au restart. Malheureusement sa Renault est confrontée à une surchauffe des freins et Ocon est contraint d’abandonner avant même le second départ. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

“Les freins arrière ont beaucoup chauffé derrière la Safety Car" détaille le Normand au micro de Canal +. "L’arrière de la voiture a pris feu, ça a brûlé la ligne, les conduits hydrauliques et ce n’était pas sécurisant de repartir, donc on a décidé d’abandonner". Scénario décevant parce qu’il ne restait plus que quatorze voitures en piste et une belle place dans le top 10 était largement à sa portée ! Comme lors du Grand Prix de Styrie où il bataillait pour la sixième place lorsqu'il avait déjà dû abandonner en raison d'une surchauffe.... 

Hamilton désormais dans le sillage de Schumacher pour les records

Cette premier Grand Prix de Toscane de l'histoire a été marqué par les accidents qui ont éliminé sept voitures (Esteban Ocon est le seul à avoir abandonné sur défaillance mécanique). Au final trois départs arrêtés mais un vainqueur classique : Lewis Hamilton s'est offert sa septième victoire de la saison. Et surtout la quatre-vingt dixième de sa carrière. Le sextuple champion du monde britannique n'est plus qu'à une unité du record de Michaël Schumacher (avec encore huit Grands Prix programmés cette saison). Et Hamilton devrait aussi égaler fin 2020 le nombre de titre mondiaux du Baron Rouge ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess