Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1 : Double entrée dans les points pour les Normands

Classés septième et neuvième du Grand Prix de Russie, Esteban Ocon et Pierre Gasly marquent des points au championnat du monde de formule 1. Mais les deux pilotes normands ont connu des contrariétés. Course remportée par Valtteri Bottas, devant Max Verstappen et Lewis Hamilton

Esteban Ocon classé septième du Grand Prix de Russie, deux places derrière l'autre Renault de Daniel Ricciardo
Esteban Ocon classé septième du Grand Prix de Russie, deux places derrière l'autre Renault de Daniel Ricciardo - James MOY-DPPI@Renault Sports

Esteban Ocon et Pierre Gasly n’avaient pas vu l’arrivée du dernier Grand Prix disputé au Mugello. Ils ont repris leur marche en avant au championnat du monde de formule 1 en intégrant le top 10 du Grand Prix de Russie, disputé ce dimanche sur le circuit de Sotchi. Les deux pilotes normands ont souffert dans le trafic et trop dégradé leurs pneumatiques au début de leurs seconds relais. 

Classement du Grand Prix de Russie, dixième épreuve du championnat du monde de formule 1
Classement du Grand Prix de Russie, dixième épreuve du championnat du monde de formule 1

Ocon dans le haut du classement avant de perdre pied

Contexte : Septième sur la grille de départ, Esteban Ocon a réussi l’une de ses meilleures qualifications depuis le début de la saison. Il faut remonter au Grand Prix de Belgique pour le retrouver aussi haut. Le tracé de Sotchi, composé de longues lignes droites, convient bien à la Renault.

Course : Excellent envol du Normand qui passe immédiatement Perez puis bénéficie du crash de Sainz. Il parvient ensuite à doubler son coéquipier Ricciardo juste avant la neutralisation de la course. Esteban Ocon se retrouve quatrième à la fin du premier tour

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le pilote ébroïcien conserve cette position lorsque la course est relancée. Il ne peut suivre les deux Mercedes et la Red Bull de Verstappen mais il doit surveiller Ricciardo menaçant à moins d’une seconde. Esteban Ocon parvient à se mettre à l’abri puis il grimpe brièvement en troisième position (arrêt du leader Hamilton) avant de passer au stand pour changer ses pneus. 

Il ressort derrière la Ferrari de Vettel mais peine à trouver l’ouverture derrière la monoplace rouge pourtant moins rapide et en gommes usées. Après sept tours dans cette configuration très pénalisante pour ses pneus, le Normand laisse ostensiblement passer son coéquipier Daniel Ricciardo (consigne du stand). Puis l’Australien élimine la Ferrari dès le tour suivant. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ocon réussit enfin à faire de même dans la boucle suivante avant de se retrouver coincé derrière l’autre Ferrari, celle de Leclerc, qui a retardé son arrêt aux stands pour remonter dans cette course. Mais le rythme de la Renault chute brutalement, Ocon a probablement trop dégradé ses gommes dans son début de relai. 

La fin de course est difficile pour le Normand, rattrapé par l’AlphaTauri de Kvyat, le Russe très incisif pour son Grand Prix à domicile. Ocon parvient à contenir le coéquipier de Gasly pour finir septième, soit à sa position de départ. Mais très loin de son coéquipier Ricciardo alors qu’il était devant en début de course. Nouveau comparatif douloureux face au véloce australien. 

"Un bon début de course en pneus tendres, mais pas de rythme ensuite en pneus durs. Laisser passer Daniel était la bonne chose à faire. Mais il y avait moyen de faire mieux en gommes hards dans ce Grand Prix. Il y a de petite choses à revoir - Esteban OCON, sur Canal +

Pierre Gasly, neuvième, dans ce Grand Prix de Russie marqué par le retour du public
Pierre Gasly, neuvième, dans ce Grand Prix de Russie marqué par le retour du public - Yuri Kochetkov

Pierre Gasly trop longtemps coincé dans le trafic

Contexte : Pour la sixième fois en dix qualifications, Pierre Gasly a pu atteindre le top 10. Il s’élancera en neuvième position. Nouveau petit exploit qu’il va tenter de convertir en course, avec (entre autre) les Ferrari et la Red Bull d’Albon dans les rétroviseurs. 

Course : Bon départ de Gasly dans le sillage de l’autre Normand du plateau (Ocon). Puis il profite de la pagaille du premier tour pour pointer au septième rang à la fin du premier tour. Une position qu’il conserve ensuite en roulant esseulé : il ne peut suivre la Racing Point de Perez mais il n’est pas menacé par la Ferrari de son pote Charles Leclerc. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Gasly effectue son changement de pneus au 19e tour et ressort en 13e position, coincé entre des pilotes en stratégie décalée : Albon et Norris qui ont effectué leur passage au stand sous Safety Car en tout début de course, et Raikkonen qui a retardé au maximum son changement de pneus. L’AlphaTauri montre ses limites en vitesse pure en butant longtemps derrière l’Alfa Romeo du vétéran finlandais. Il trouve l’ouverture à vingt tours de la fin. Gasly est alors neuvième mais ses pneus ont manifestement souffert et il peine à revenir sur le duo Ocon-Kvyat (voir plus haut). Il va repasser aux stands à 10 tours du drapeau à damier

Le Normand entame le sprint final en onzième position mais à moins de deux secondes du neuvième (Norris) en pneus usés. Albon est intercalé entre la McLaren et l’AlphaTauri pour une fin de course offensive. Gasly parvient d'abord à passer Albon, pourtant agressif dans ses défenses, pour réintégrer le top 10 à six tours de la fin

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et il enchaîne en doublant Norris dans la boucle suivante. Pierre Gasly termine donc neuvième après un Grand Prix mal géré en termes de stratégie pneumatique. Mais il s’est offert un beau final ! 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un bon départ en dehors des embûches. mais on savait que ce serait difficile en partant en tendres (conséquence de la qualification en Q3). Je me suis retrouvé dans le trafic au début du deuxième relai. - Pierre GASLY, sur Canal +

Pas (encore) le record de victoire pour Hamilton

Ce Grand Prix de Russie a été remporté par Valtteri Bottas, bien servi par une faute de son coéquipier Hamilton avant même le début de la course. Le Britannique a procédé à une répétition de la procédure de départ sur la piste et non dans le secteur dédié à cette opération dans la ligne des stands ! Il a donc été puni d'une pénalité de dix secondes qui l'a renvoyé en troisième position, derrière son coéquipier et Max Verstappen (Red Bull). Hamilton reste donc à une victoire du record de Michaël Schumacher avec la possibilité d'égaler cette marque... en Allemagne ! Le prochain Grand Prix aura lieu dans deux semaines sur le circuit du Nürburgring. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess