Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : Esteban Ocon et Pierre Gasly espèrent se rassurer à Bahreïn

vendredi 6 avril 2018 à 16:10 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après un Grand Prix décevant en Australie, les pilotes normands Esteban Ocon et Pierre Gasly vont chercher à rebondir à Bahreïn, pour la deuxième course de cette saison de Formule 1. Ils ont besoin de garantis sur le niveau de performance de leur monoplace.

Esteban Ocon, soucieux après le Grand Prix d'Australie
Esteban Ocon, soucieux après le Grand Prix d'Australie © Maxppp - Diego AZUBEL

Normandie, France

Pour des raisons différentes Esteban Ocon et Pierre Gasly sont repartis très déçus du Grand Prix d’Australie. Le pilote Force India, classé 12e à Melbourne, a constaté que son écurie est clairement descendue dans la hiérarchie. A Bahreïn il espère revenir dans la course aux points. Quand à Gasly, son début de course encourageant a été anéanti par une panne du MGU-H. Lui aura besoin d’être rassuré sur la fiabilité du moteur Honda.

Ocon va procéder par étape

En Australie, Esteban Ocon n’a pu qu’observer la redistribution des cartes : cet hiver Force India a été dépassée par McLaren, Renault et Haas (même si le team américain n’a pas pu convertir sa vitesse en points au championnat du monde). L’écurie anglo-indienne, solide quatrième force du championnat depuis deux ans, est tombée (provisoirement ?) en milieu de peloton. Certes les monoplaces roses ont claqué les meilleures Vmax avec 323 km/h mais, parce qu’en Formule 1 la différence se fait sur les précieux appuis aérodynamiques au freinage et en virages, elles n’ont pas tenu le rythme du Top 10. Bahreïn sera un week-end très important a reconnu le pilote d’Evreux dès ce jeudi en arrivant sur le circuit du Moyen-Orient, tout en confirmant les difficultés rencontrées dans les courbes de l’Albert Park de Melbourne : “On a un nouvel aileron avant qui peut nous apporter un peu de performance en guidant mieux le flux d’air. Et ça peut changer beaucoup de choses”. 

Perez favorisé chez Force India

Malheureusement le Normand ne pourra constater l’efficacité de cette pièce….. que sur les ordinateurs ! Le team n’a pu apporter qu’un seul exemplaire et il sera installé sur la monoplace de son coéquipier Sergio Perez “La politique de l’équipe veut que ce soit le pilote le mieux classé qui ait la priorité. Et Sergio a fini la course devant moi à Melbourne” explique le Ocon. Même sans ce nouvel aileron avant, le natif d'Evreux va mener un gros travail de test lors des essais libres, pour tenter d’améliorer cette VJM11 en retrait lors de la course inaugurale. En espérant combler au moins une partie du retard sur les écuries qui ont -pour l’instant- pris l’ascendant dans la bagarre du milieu de grille. 

Manque de fiabilité chez Toro Rosso en Australie - Maxppp
Manque de fiabilité chez Toro Rosso en Australie © Maxppp - Diego AZUBEL

Le moteur Honda va-t-il tenir pour Pierre Gasly ?

En arrivant en Australie, Pierre Gasly était plutôt rassuré sur la fiabilité du moteur Honda, arrivé cet hiver chez Toro Rosso après trois saisons houleuses avec McLaren. Hélas, si les tests hivernaux avaient montré une bonne endurance du bloc japonais, la première course a vu ressurgir de vieux démons : le MGU-H (moteur générateur sur le turbo) a lâché dès le 15e des 58 tours. Et les diagnostics réalisés après la course n’incitent pas à l’optimisme : Honda n’a aucune certitude sur la capacité de son moteur à terminer une course ! De nouveaux MGU-H et turbo seront donc installés à Bahreïn, sur la Toro Rosso du Normand comme sur la voiture soeur pilotée par Brendon Hartley. Déjà les deuxièmes éléments alors que le règlement limite à leur nombre à trois pour l’ensemble de la saison ! Reste à souhaiter que ces nouveaux composants permettront de rallier l’arrivée, pour voir où se situe la Toro Rosso, en performance pure, par rapport à la concurrence. 

Les horaires du Grand Prix de Bahreïn

Essais libres ce vendredi - Qualification samedi 17 h - Grand Prix dimanche à partir de 17h10