Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : Esteban Ocon et Pierre Gasly veulent gommer les frustrations, ce week-end, en Espagne

jeudi 10 mai 2018 à 22:49 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après quatre grand prix lointains, la Formule 1 débute la saison européenne ce dimanche sur le circuit de Barcelone. Le natif d'Evreux, Esteban Ocon espère vraiment lancer sa saison lors de ce Grand Prix d’Espagne. Le rouennais Pierre Gasly sera à l’affût pour créer une (nouvelle) surprise.

Le duel Estenban Ocon (n°31) - Kimi Raikkönen à Babou. Peu avant l'accrochage qui a sans doute privé le Normand de son premier podium en Formule 1
Le duel Estenban Ocon (n°31) - Kimi Raikkönen à Babou. Peu avant l'accrochage qui a sans doute privé le Normand de son premier podium en Formule 1 © Maxppp - Hoch Zwei

Normandie, France

Ils sont repartis très frustrés de Bakou! Pierre Gasly et Esteban Ocon auraient pu marquer des points au championnat du monde lors du spectaculaire Grand Prix d’Azerbaïdjan. Les deux pilotes normands, victimes d'accrochage ou de manœuvres dangereuses en piste, vont donc chercher à se “refaire” en Espagne, ce dimanche, lors du premier Grand Prix européen de la saison. Lors des qualifications ils ont dû se contenter ce samedi des 12e (Gasly) et 13e (Ocon) positions, respectivement trop lents de quatre et six dixièmes pour accéder au top 10. Ils seront donc en embuscade lors de la course ce dimanche, à partir de 15h10. 

Esteban Ocon irrité 

Il a eu deux semaines pour ressasser le pire des scénarios! En Azerbaïdjan Esteban Ocon a vraiment vécu un calvaire. Tout d’abord lors de son accrochage dès le troisième virage. Puis en observant le podium! Kimi Raïkkönen, qui l’avait envoyé dans le mur, s’est offert la deuxième place, juste devant Sergio Perez, le coéquipier du Normand chez Force India. Et Ocon sait que Mercedes lui a fortement suggéré de battre son encombrant partenaire d’écurie pour postuler à un volant “étoilé” en 2019.

Le pilote ébroïcien ne peut donc que faire le constat que « c’était décevant de ne pas finir la course à Bakou. Nous avions le rythme pour faire un excellent résultat». Mais en arrivant à Barcelone, Esteban Ocon peut aussi voir un aspect positif : sa Force India semble de retour dans le haut de la grille après un début de saison poussif. «Nous avons le sentiment que Bakou est un tournant dans notre saison», confirme le propriétaire de l’équipe, Vijay Mallya. «Notre vitesse à Bakou confirme que nous progressons dans la bonne direction. Et à Barcelone, nous aurons plus de nouvelles pièces à essayer sur la voiture». Si ces apports aérodynamiques remettent la Force India à la place qui était la sienne l’an dernier, Esteban Ocon devrait enfin pouvoir capitaliser au championnat du monde. Pour l’heure, sa récolte est bien maigre : un point arraché en fin de course à Bahreïn! Très loin de ses temps de passages l'an dernier à pareille époque.

Pierre Gasly et les multiples scénarios 

Avec Pierre Gasly, aucune course neutre et sans relief depuis le début de la saison! Casse mécanique, accrochage avec son propre coéquipier ou ivresse d’un Grand Prix étincelant, le Rouennais avait presque tout connu...Jusqu'à ce nouveau scénario choc en Azerbaïdjan : la manœuvre kamikaze d’un adversaire! Le très dur Kevin Magnussen n’a pas hésité à le tasser contre un mur à 300 km/h. Le Danois, qualifié par Gasly de “pilote le plus fou que je n’ai jamais rencontré” a certes été sanctionné, il lui a présenté ses excuses, mais cela ne rendra pas au Normand le point de la dixième place qu’il aurait pu (dû) obtenir en Azerbaïdjan! Et comme Ocon, Gasly a vu son coéquipier Brendon Hartley se distinguer en s’offrant cette ultime position dans le top 10.

Pierre Gasly à Barcelone lors des essais pré-saison 2018 - Maxppp
Pierre Gasly à Barcelone lors des essais pré-saison 2018 © Maxppp - Hoch Zwei

En Espagne le jeune pilote Toro Rosso va revenir sur un circuit qu’il connait par cœur (il y avait décroché le titre en Formule Renault 2.0 et effectué ses premiers essais en Formule 1). Et surtout, au delà de son passé sur ce tracé, il garde en mémoire son dernier roulage à Barcelone, début mars : «Nos essais pré-saison se sont bien déroulés là-bas, donc je suis impatient de revenir et j'espère que nous serons dans le rythme rapidement, et que nous pourrons prendre quelques points» précise le normand sur le site sportauto.fr. En quatre Grand Prix depuis le début de la saison Pierre Gasly a connu quatre scénarios différents, heureux ou malheureux. Que lui réserve ce Grand Prix d’Espagne? 

Deux pilotes normands sur tapis rouge

Avant de se rendre sur le circuit de Barcelone, Pierre Gasly et Esteban Ocon ont été conviés en milieu de semaine à la soirée d’ouverture du festival de Cannes, signe de leur notoriété grandissante. Mais peut-être auront-ils inspiré les scénaristes de la Formule 1 avant de s’élancer sur ce circuit de Barcelone où deux pilotes (Maldonado 2012 et Verstappen 2016) y ont récemment connu leur première victoire en Formule 1! Sans viser la première marche, un podium serait, pour l’un comme pour l'autre, un fantastique résultat. Surtout pour Ocon qui va chercher à "égaliser" au plus vite avec son coéquipier Perez. 

Horaires Grand Prix d'Espagne. 

  • Vendredi : Essais libres 1 et 2
  • Samedi : Essais libres 3 et qualifications
  • Dimanche : Grand Prix départ à 15h10. Résultats et résumé de la course des Normands dans la foulée.