Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1 : Gasly et Ocon dans le top 10 au Grand Prix d’Autriche

Coup double pour les pilotes normands Pierre Gasly et Esteban Ocon. Ils terminent roues dans roues aux 7e et 8e place du Grand Prix d’Autriche, première épreuve de la saison de formule 1. La course a été remportée par Valtteri Bottas.

Pierre Gasly a tiré le meilleur parti de son AlphaTauri
Pierre Gasly a tiré le meilleur parti de son AlphaTauri - Mark Thompson@Red Bull content pool

Qualifiés en seconde partie de grille, Pierre Gasly et Esteban Ocon ont tiré leur épingle du jeu lors d’un Grand Prix d’Autriche agité (11 abandons !). Les deux pilotes normands ont mené une course propre pour intégrer le top 10. Gasly, de surcroît confronté à des problèmes de freins, a clairement réussi un petit exploit avec son AlphaTauri peu véloce par rapport à la plupart des autres écuries. Le Rouennais est l'unique pilote de la filière Red Bull à atteindre le drapeau à damier. Ocon a su redresser la situation après un mauvais départ ce qui va faciliter son intégration chez Renault. Pour l'anecdote l'écurie française n'avait jamais pu marquer de points sur le circuit autrichien depuis 2016 (année du retour du Losange en formule 1). Retrouvez ci-dessous le film de la course. 

Gasly impressionnant de régularité

Au volant d’une AlphaTauri manifestement en manque de rythme par rapport aux meilleures écuries du milieu de grille (Mc Laren, Racing Point, Renault) Pierre Gasly a obtenu une méritoire 12e place en qualifications. Mais il doit s’attendre à une course difficile, en espérant un peu de casse devant pour intégrer le top 10. 

Pierre Gasly prend un bon départ et conserve sans problème sa 12e position au premier freinage. Le pilote de l’AlphaTauri n°10 trouve ensuite un rythme régulier et mène une course isolée, certes distancé par la Renault de Ricciardo mais pas menacé par ses poursuivants. 

Scénario idéal pour Pierre Gasly et l'écurie AlphaTauri
Scénario idéal pour Pierre Gasly et l'écurie AlphaTauri - Peter Fox@Getty Images

Ce premier Grand Prix est marqué par les problèmes de fiabilité de nombreuses voitures. Les abandons de Verstappen, Ricciardo et Stroll vont permettre à Gasly de grimper en 9e position au 22e tour. Rang conservé après le passage aux stands (sous safety car) pour changer les pneus. Gasly profite d’un nouvel incident de course (tête à queue de Vettel) pour gagner une nouvelle position. Il pointe donc à la 8e place au 40e des 71 tours. Le Normand enchaîne les tours propres et distance progressivement son coéquipier Kvyat (ce qui est toujours important en terme de posture dans l'écurie junior de Red Bull). Une régularité récompensée par une nouvelle place gagnée par l’abandon d’Albon. Cette course irréprochable, bonifiée par les incidents, permet à Gasly de passer sous le drapeau à damier en 7e place

"Si on nous avait dit qu’on repartirait avec une septième place au début du week-end, on aurait signé largement, car on sait que c’est un peu compliqué contre les Renault, les McLaren et les Racing Point" s'est félicité le Normandau micro de Canal +. Ce résultat, inespéré au départ, prend même un relief supplémentaire quand Gasly indique qu'il a souffert de problèmes de freins ! "Au bout de dix tours, l’équipe m'a demandé de rentrer pour vérifier les freins car j’avais la pédale qui était complètement à plat, avec les freins avant qui surchauffaient. Je leur ai juste demandé de faire un tour en plus pour voir si ça s’améliorait. Ils m’ont laissé faire ce tour-là et on a finalement continué la course alors qu’on était à deux doigts de s’arrêter. Comme quoi ça ne tient pas à grand-chose."

La belle remontée d'Ocon

Pour sa première qualification depuis 20 mois (GP d’Abu Dhabi 2018) Esteban Ocon a commis une petite faute en Q2, ce qui l’a renvoyé en 14e position sur la grille de départ. Mais le Normand a montré un bon rythme sur les relais longs durant les essais libres, ce qui devrait lui permettre de remonter. 

Le pilote ébroïcien ne prend pas un bon départ et voit Magnussen et Giovinazzi lui passer sous le nez. Ocon se retrouve 16e à la bagarre avec Raïkkonen dans ce début de course. Il va progressivement trouver son rythme pour passer Giovinazzi puis gagner trois places avec les abandons de Verstappen, Ricciardo et Stroll. 12e au 20e tour, il bute sur le bouillonnant Magnussen, réputé pour ses défenses musclées…. avant de le passer quelques boucles plus loin. Il pointe au 11e rang lorsque la course est neutralisée avec devant lui les AlphaTauri de Gasly et Kvyat, théoriquement moins rapides. 

Le restart va lui permettre d’intégrer le top 10 en profitant d’un tête à queue de Vettel mais Ocon peine ensuite à venir à bout de Kvyat. Un nouvel incident de course provoque une nouvelle neutralisation mais Renault décide de ne pas appeler le Normand au stand pour un changement de pneus, quitte à finir en difficultés contre des poursuivants plus rapides avec des gommes neuves. Ocon adapte parfaitement son pilotage à la situation et prend la 8e place, à moins d’une seconde de Pierre Gasly. 

Ce premier Grand Prix de la saison a été remporté par Valtteri Bottas (Mercedes) devant Charles Leclerc (Ferrari) et le jeune Lando Norris (McLaren) auteur de son premier podium. Lewis Hamilton, arrivé deuxième, a été rétrogradé quatrième pour sa responsabilité dans un contact avec Albon (Red Bull). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess