Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1, GP d’Espagne : Pierre Gasly encore dans les points, Esteban Ocon loin du top 10

Un Normand dans le top 10 d’un Grand Prix de Formule 1, la série se poursuit après la sixième course de la saison. Cette fois c’est Pierre Gasly qui termine dans les points : 9e du Grand Prix d'Espagne, loin devant Esteban Ocon, en manque de rythme et modeste 13e.

Pierre Gasly s'offre deux nouveaux points au championnat du monde des pilotes
Pierre Gasly s'offre deux nouveaux points au championnat du monde des pilotes © Maxppp - Bryn Lennon

Un troisième classement dans les points cette saison pour Pierre Gasly. Le Bois-Guillaumais termine 9e du Grand Prix d’Espagne de Formule 1. Un solide résultat pour le pilote de l’AlphaTauri qui, encore une fois, termine devant des voitures normalement plus rapides : une McLaren et les Renault. Course beaucoup plus discrète pour Esteban Ocon, englué dans le fond du classement, 13e sous le drapeau à damier de ce Grand Prix d’Espagne remporté par Lewis Hamilton.

Classement du Grand Prix d'Espagne 2020
Classement du Grand Prix d'Espagne 2020

Le film de la course

Le très bon tempo de Pierre Gasly 

Contexte : Pierre Gasly a réussi une belle qualification… mais frustrante ! Il ne lui a manqué qu’un dixième de seconde pour obtenir le 6e rang. Mais dans le peloton très serré du milieu de grille, cet infime écart lui vaut de partir en 10e position. Il est donc le dernier pilote obligé de débuter la course équipés des pneus utilisés en Q2, avec dans son sillage des adversaires libres de définir leur stratégie.

Course : Excellent départ de Gasly qui se faufile par l’extérieur du virage 1 et s’offre un gain de deux positions (sur Leclerc et Norris). Il lui faut contenir les assauts de la Ferrari pendant le premier tour mais il parvient à conserver son copain Leclerc dans les rétroviseurs. Avant de se construire une avance supérieure à une seconde pour se mettre à l'abri du DRS. Le Normand est 8e en ce début de course.

Parti pour une stratégie à deux arrêts, Gasly va s’offrir deux beaux dépassements sur Magnussen et Ocon, plus lents parce que plus économes avec leurs pneus (voir ci-dessous le résumé de la course d'Ocon). Le pilote de l'AlphaTauri pointe au 9e rang à 15 tours de l’arrivée, en pleine bagarre avec Albon (8e) et Norris (10e). Malgré la pression de la McLaren, le Normand va résister jusqu’au terme de la course pour s’offrir un nouveau top 10. Son troisième en six Grands Prix. 

Interrogé au micro de Canal +, il ne se dit qu'à moitié satisfait : "On a perdu du temps après le premier arrêt, coincé derrière Magnussen. Sans ça, la place de Vettel, 7e à l'arrivée, était jouable". Un propos qui résume le mordant du pilote rétrogradé l'année dernière chez Red Bull. Il termine d'ailleurs dans le sillage d'Alex Albon, celui qui l'a remplacé dans le baquet de l'écurie vedette de la filière. 

Course laborieuse pour les Renault : Ricciardo 11e et Ocon 13e du Grand Prix d'Espagne
Course laborieuse pour les Renault : Ricciardo 11e et Ocon 13e du Grand Prix d'Espagne © Maxppp - Bryn Lennon

Pas de vitesse et mauvaise stratégie chez Renault pour Esteban Ocon

Contexte : Les qualifications se suivent et se ressemblent pour Esteban Ocon, toujours en manque de performances le samedi après-midi. Le pilote ébroïcien est 15e sur la grille de départ. Un sacré handicap sur cette piste de Barcelone où les dépassements sont très difficiles.

Course : Esteban Ocon a choisi de partir en pneus médiums pour prolonger son premier relai. Conséquence : il est doublé par Magnussen (Haas) chaussé de gommes tendres, plus promptes à monter en température. Le pilote Renault se retrouve 16e à l’issue du premier tour.

Longtemps coincé derrière Raikkonen, le Normand doit attendre la 21e boucle pour trouver l’ouverture et enfin gagner une position en piste. Ce dépassement, combiné aux premiers arrêts aux stands des pilotes en pneus tendres, lui permet de grimper au 10e rang. Il semble sur une stratégie identique à celle de Silverstone la semaine dernière, un seul arrêt contre deux à l’immense majorité des adversaires, pour viser le top 10. Mais la tenue de ses gommes s’effondre à la mi-course, Ocon est successivement doublé par Sainz, Albon et Gasly. Il rentre au stand pour ressortir en 17e position.

Les changements de pneus des pilotes sur une course à deux arrêts ne lui permettent pas de revenir dans le top 10. Cette fois la stratégie de Renault n’est pas la bonne et Ocon reste dans le fond du classement, obligé de se contenter de dépassements sur les voitures les plus lentes (Haas et Williams). Le Normand termine 13e, deux places derrière son coéquipier Riccardo.

Au micro de Canal +, il résume sa pensée en une phrase : "la course a été bien longue". Avant de développer sur le manque de punch de Renault sur ce tracé : "On n'avait pas la vitesse qu'on voulait. Pas autant qu'à Silverstone ! La stratégie à un arrêt aurait pu fonctionner, mais on aurait pu mieux gérer les pneus" dit-il, sans approfondir le fond de sa pensée. Après l'échec du Grand Prix de Hongrie, ce résultat à Barcelone montre que Renault souffre sur les circuits sans longues lignes droites. Les prochains rendez-vous de Spa-Francorchamps (30 août) et Monza (6 septembre), avec des secteurs à pleine charge sur le moteur, devraient mieux convenir à l'écurie française

Ce Grand Prix d’Espagne a permis à Lewis Hamilton (Mercedes) de reprendre sa marche en avant. Le Britannique signe sa quatrième victoire de la saison, devant Max Verstappen (Red Bull) lauréat du précédent Grand Prix la semaine dernière à Silverstone.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess