Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1, Imola : Grand Prix abrégé pour Gasly et Ocon, contraints à l'abandon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Une course beaucoup trop courte pour les deux pilotes normands en formule 1, victimes d’incidents mécaniques. Pierre Gasly a dû renoncer dès le 9e tour, suivi quelques minutes plus tard par Esteban Ocon. Lewis Hamilton s'impose dans ce Grand Prix d'Emilie-Romagne sur le circuit d'Imola.

Seulement neuf tours pour Pierre Gasly sur le circuit d'Imola où il avait décidé de rendre hommage à son idole Aryton Senna en adoptant les couleurs du Brésilien sur son casque
Seulement neuf tours pour Pierre Gasly sur le circuit d'Imola où il avait décidé de rendre hommage à son idole Aryton Senna en adoptant les couleurs du Brésilien sur son casque - Red Bull content Pool

Pierre Gasly était dans le coup pour une place d’honneur dans le Grand Prix d’Emilie-Romagne ce dimanche sur le circuit d’Imola. Contrairement à Esteban Ocon en difficulté à l’arrière du peloton. Les deux pilotes normands ont finalement vécu le même épilogue : abandon sur défaillance mécanique.

Classement du Grand Prix d'Emilie-Romagne - dimanche 1er novembre - circuit d'Imola (Italie)
Classement du Grand Prix d'Emilie-Romagne - dimanche 1er novembre - circuit d'Imola (Italie)

Pierre Gasly bien parti… mais trahi par sa voiture !

Contexte : Pierre Gasly a (encore) étonné en s’offrant une position flatteuse par rapport au potentiel de son AphaTauri. Le Normand s’est qualifié en deuxième ligne, derrière les Mercedes et la Red Bull de Verstappen. C’est de loin sa meilleure qualif de l’année, jusque là il avait “culminé” au 7e rang à Silverstone. 

Course : Très bonne impulsion de Gasly qui remonte même à la hauteur de Lewis Hamilton (2e sur la grille). Mais le champion du monde britannique fait un écart à droite pour tasser le Bois-Guillaumais, obligé de ralentir pour éviter l’accrochage. Conséquence : Ricciardo passe l’AlphaTauri et Gasly se retrouve en 5e position à l'issue du premier tour.

Le Normand se cale sur un bon rythme entre la Renault de l’Australien et la Ferrari de Leclerc. Il semble bien parti pour une solide place d’honneur quand son stand lui intime l’ordre de rentrer immédiatement au 9e tour. Une défaillance a été détectée par la télémétrie et c’est l'abandon. Son troisième depuis le début de la saison après ceux qui l’avaient arrêté en Hongrie (mécanique) et au Mugello (accident)

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Depuis les stands, le Normand a pu observer son coéquipier Daniil Kvyat décrocher une très belle 4e place, signe de la qualité de l'AlphaTauri sur cette piste d'Imola. Gasly aurait, à minima, pu obtenir cette position sans cet abandon....

Esteban Ocon également contraint à l'abandon

Contexte : Comme au Portugal une semaine plus tôt, Esteban Ocon a été éliminé dès la Q2. Il n’est que 12e sur la grille de départ, très loin de son coéquipier Ricciardo brillant 5e. Le Normand va probablement devoir adopter une stratégie pneumatique décalée pour espérer remonter dans le top 10. Tactique qui s’est avérée payante à Portimao et à Silverstone plus tôt cette saison.

Course : Esteban Ocon conserve sa position au premier freinage. Comme tous les pilotes qualifiés entre la 11e et la 19e position, il a retenu l’option de pneus mediums pour le début de course. Ce qui sous-entend un premier relais assez long….. mais grosse surprise lorsqu’il passe aux stands dès le 14e tour pour chausser des gommes dures ! Il ressort en 16e position et peine à trouver du rythme. La Renault n°31 ne parvient pas à suivre la Williams de Russel. 

Au 30e tour Esteban Ocon gare sa voiture en bord de piste. Lui-aussi doit renoncer. Il signale un problème d’embrayage à la radio. Plus tard il confiera, au micro de Canal+, que cette course lui a réservé une incroyable série d'avatars : "On a eu plusieurs problèmes. D'abord un tear-off (NDLR : visière jetable d'un autre pilote) coincée dans un frein au tout début de course. Puis on a eu un problème d’embrayage, de capteur d’embrayage précisément, et enfin l’arbre de transmission a cassé complètement, plusieurs choses se sont mal passées." déplore le pilote ébroïcien. "C’est un week-end difficile, on a enchaîné les problèmes et la malchance, on a eu une succession de malchance donc il faudra il faudra qu’on rebondisse".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C’est déjà son quatrième abandon depuis le début de la saison, tous pour des raisons mécaniques (Grands Prix de Styrie, de Toscane et de l'Eifel). Le Normand, dominé en piste par son coéquipier Ricciardo, est aussi le seul victime du manque de fiabilité dans le garage Renault. L'Australien a profité de l'abandon de Verstappen pour aller chercher la troisième place. Son deuxième podium de la saison. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sans surprise ce Grand Prix a été remporté par Lewis Hamilton devant son coéquipier Valtteri Bottas. Un nouveau doublé Mercedes qui permet au constructeur allemand de remporter son septième titre mondial consécutif. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess