Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : l’intense bataille de Gasly pour terminer 8e du Grand Prix du Japon

Pierre Gasly est resté dans le top 10 pendant la (quasi) totalité du Grand Prix du Japon ce dimanche matin à Suzuka. Le Normand sous très haute pression dans les derniers tours a pu préserver une méritoire huitième place. Menacé d'une sanction, son classement a finalement été entériné.

Pierre Gasly sur le mythique circuit de Suzuka ce dimanche au Grand Prix du Japon
Pierre Gasly sur le mythique circuit de Suzuka ce dimanche au Grand Prix du Japon © Maxppp - Hoch ZWEI

Normandie, France

Malgré un important déficit de préparation Pierre Gasly obtient une belle huitième place ce dimanche au Grand Prix du Japon disputé sur le mythique circuit de Suzuka. Le Normand a surtout dû se défendre face à l’offensive des Renault et des Racing Point Force India pour finir dans le Top 10. Huitième sous le drapeau à damier, son classement a provisoirement été menacé pour un accrochage dans le dernier tour.... qui a finalement été annulé ! 

Le film de la course

Auteur d’une belle qualification Pierre Gasly est 9e sur la grille de départ. Il profite d’un contact Leclerc-Verstappen pour rapidement gagner deux positions, puis d’une touchette Albon-Norris pour passer devant le pilote anglais. Le début de ce Grand Prix est parfait : le Normand se retrouve 6e à l’amorce du septième tour, avec les Renault et Racing Point Force India collées à ses rétroviseurs.

Pierre Gasly est parmi les premiers pilotes à passer au stand pour changer ses pneumatiques. Il tombe au 12e rang avant de profiter de ses gommes fraîches pour s’offrir un beau dépassement par l’extérieur sur Norris. Puis il double son coéquipier Kvyat en souffrance avec ses pneus usés. Quelques instants plus tard il offre une longue résistance à Charles Leclerc, le pilote Ferrari en pleine opération remontée après son accrochage dans le premier tour. Gasly fini par s’incliner sur une attaque (musclée) à 20  tours de l’arrivée.

Bataille à cinq dans le sprint final

Le Normand est 7e à l’entame du dernier tiers de course. Mais très menacé par (à nouveau) les Renault et les Racing Point Force India. Seul Ricciardo, équipé de pneus soft, parvient à passer. Puis dans les ultimes boucles le Bois-Guillaumais souffre avec ses gommes médiums chaussées dès le dix-neuvième tour. Attaqué par Perez dans le dernier tour, il résiste autant que possible en sous-virage mais touche le Mexicain… qui finit dans le décor ! Pierre Gasly termine à une méritoire huitième place après une course sous pression. Ce classement a d'abord été menacé avec une convocation chez les commissaires pour le contact avec Perez. Mais une issue plutôt inattendue a réglé le litige : le dernier tour a été annulé en raison d'une confusion de la direction de course avec la présentation du drapeau à damier sur un panneau électronique au 52e des 53 tours. C'est donc le classement de l'avant-dernière boucle qui est retenu. Le Normand reste huitième devant le Mexicain, un peu comme si leur accrochage quelques centaines de mètres plus loin n'avait jamais existé !

Le Grand Prix a été remporté par Valtteri Bottas devant Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Le thaïlandais Albon, rival de Gasly pour l’attribution du second volant Red Bull en 2020, termine 4e mais sans avoir pu menacer le trio de tête durant toute la course. 

Choix de la station

France Bleu