Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus - Formule 1 : le quotidien d'Esteban Ocon pour garder la forme pendant le confinement

Confiné en famille à cause du coronavirus, le grand retour d'Esteban Ocon en Formule 1 cette saison a été sérieusement amputé : les huit premiers Grands Prix du Championnat 2020 sont reportés ou annulés. Mais le pilote normand relativise et s'entraîne pour la suite.

Après une année sans baquet, Esteban Ocon fait son retour en Formule 1 chez Renault.
Après une année sans baquet, Esteban Ocon fait son retour en Formule 1 chez Renault. © Maxppp - HOCH ZWEI

Le coronavirus a déjà eu raison des huit premières courses du Championnat 2020 de Formule 1 : les Grands Prix d'Australie et de Monaco sont annulés, ceux du Bahreïn, Vietnam, Chine, Pays-Bas, Espagne et Azerbaïdjan sont reportés. Un coup dur pour le pilote normand Esteban Ocon, qui devait faire son grand retour en Formule 1 cette saison chez Renault, après une année sans baquet. 

Rentré auprès de ses parents en Normandie, Esteban Ocon vit des journées de confinement "assez chargées", comme il l'a raconté à l'AFP. "Je me prépare comme si j'allais rouler la semaine prochaine, détaille-t-il. Je fais beaucoup de course en ligne sur mon simulateur, beaucoup de sport aussi. Le maximum que je peux."

Un quotidien qui se rapproche du programme hivernal. Côté sport, "une journée cardio plus le bas du corps, l'autre musculation plus le haut du corps et cibler le cou et les trapèzes. C'est un gros travail physique", assure le pilote. On ne sait pas exactement quand on va repartir, donc il faut taper dans le physique, essayer de passer un cap. C'est maintenant qu'on peut le faire vu qu'il y a beaucoup de temps."

Le simulateur, lui, "sert à garder le rythme, c'est surtout ça qui est important. Rouler quelques heures tous les jours avec des très bons pilotes, ça aide à rester éveillé, à garder les réflexes. J'arrive à rester efficace là-dessus et même à progresser avec le temps qu'on a", se réjouit-il. 

"Un goût un peu amer"

Si ce confinement ressemble à la trêve hivernale, ce dernier à tout de même "un goût un peu amer", admet le Normand : "Avec tout ce qui se passe, on est scotchés aux infos tous les soirs, on voit des bilans très lourds et des choses très difficiles qui se passent dans ce monde, donc on est espère passer vite ce mauvais moment et retrouver vite un rayon de soleil."

Sur la saison de Formule 1 en elle-même, Esteban Ocon affirme "relativiser". "L'important, c'est qu'on soit tous en bonne santé, assure-t-il. Le sport, dans tout ça, c'est secondaire. Ça reprendra quand ça pourra reprendre et que tout le monde sera en sécurité pour pratiquer le sport qu'on aime."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu