Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1, Monza : Pierre Gasly et Esteban Ocon dans le temple de la vitesse

jeudi 30 août 2018 à 15:20 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les pilotes normands bouclent ce dimanche la partie européenne du calendrier de Formule 1. Pierre Gasly et Esteban Ocon vont évoluer sur le mythique circuit de Monza (Italie), le plus rapide de la saison avec ses 250 km/h de moyenne au tour. L'un est menacé, l'autre a l'esprit plus libre.

Pierre Gasly va-t-il rééditer l'exploit de Spa-Francorchamps : marquer des points sur un circuit de vitesse pure, défavorable à sa Toro Rosso - Honda
Pierre Gasly va-t-il rééditer l'exploit de Spa-Francorchamps : marquer des points sur un circuit de vitesse pure, défavorable à sa Toro Rosso - Honda © Maxppp - Cristiano Barni

Normandie, France

Quatre jours après leur doublé (tous les deux dans les points) au Grand Prix de Belgique sur le majestueux “Toboggan des Ardennes”, Pierre Gasly et Esteban Ocon vont rouler sur un autre tracé exceptionnel ce week-end : Monza et ses vitesses folles avec un record du tour à 250 km/h de moyenne. Le circuit de la banlieue milanaise fait partie du patrimoine de la Formule 1, il a accueilli tous les Grands Prix d’Italie depuis 1950 (à l’exception de 1980). Cette année cette grande classique se déroulera sous un ciel bleu. La pluie ne viendra pas modifier les valeurs mécaniques, contrairement au scénario un peu fou des qualifications du Grand Prix de Belgique. 

Esteban Ocon pour s’affirmer un peu plus !

Depuis trois semaines Esteban Ocon se sait en sursis avec la menace de perdre sa place. Ses résultats ne sont pas en cause, c’est plutôt l’identité du nouveau patron qui l’inquiète : Lawrence Stroll, le milliardaire canadien qui a racheté l’écurie Force India, financièrement asséchée et offerte au repreneur le plus solide. Le Boss est aussi le père de Lance, actuel pilote Williams, dont la carrière vers la Formule 1 a été largement financée par l’argent familial. Le changement de pilotes semblait acté pour Monza, mais Ocon a manifestement forcé le destin grâce à son brillant week-end en Belgique : inattendu troisième en qualification puis sixième en course. 

Esteban Ocon à la bagarre avec les "pointures" Vettel et Hamilton dans le premier tour du Grand Prix de Belgique - Maxppp
Esteban Ocon à la bagarre avec les "pointures" Vettel et Hamilton dans le premier tour du Grand Prix de Belgique © Maxppp - Hoch ZWEI

Le Normand a donc gagné le droit de rester au volant de la “Racing Point Force India”, nouveau nom de l’écurie, pour ce Grand Prix d’Italie. Et sa mission sera simple : frapper (encore) les esprits et aller chercher de gros points au championnat du monde. Seule cette récolte peut faire douter Lawrence Stroll avant d’appuyer sur le siège éjectable. Les points au classement constructeur permettent de calculer les revenus des écuries et il est peu probable que son fils Lance lui en apporte autant que le pilote ébroïcien. Depuis 2017 Ocon a cumulé 124 points, Stroll 44, avec certes une voiture moins véloce ! 

Le pilote normand espère poursuivre la moisson à Monza, sur un circuit taillé pour la Force India. « Nous atteignons des vitesses incroyables en ligne droite et je pense que le tracé va convenir à notre package » souligne le jeune ébroïcien, qui bénéficie pour l'instant de l'aspect positif du rachat de son écurie. Le nouveau propriétaire peut enfin financer la construction de pièces nécessaires au développement de la voiture (les dessins étaient bouclés mais il manquait de l'argent pour réaliser la fabrication). L'écurie désormais canadienne devrait régulièrement (re)trouver sa place dans les plus sérieux postulants aux points.

Monza pas taillé pour Pierre Gasly, mais…..

Seuls les puristes l’ont remarqué mais Pierre Gasly a signé un exploit avec sa neuvième place en Belgique ! Il a marqué des points sur un circuit de vitesse pure, peu adapté au moteur Honda. Certes le bloc nippon a progressé en fiabilité comme en performance mais il reste quand même en retrait par rapport aux Renault, Mercedes et autre Ferrari (désormais la référence). Le Normand, stimulé par sa future promotion chez Red Bull, a obtenu son quatrième classement dans les points là où on l'attendait pas. 

Ce Grand Prix d’Italie risque toutefois de s’avérer encore plus difficile les Toro Rosso. Contrairement à Spa avec son secteur 2 un peu tortueux, le tracé italien est plutôt un enchaînement “lignes droites - gros freinages”. Ce sera en tout cas un beau test pour mesurer l’amélioration du moteur Honda, par rapport par exemple au Grand Prix d’Azerbaïdjan en début de saison où Gasly était “avalé” par ses adversaires dans les deux kilomètres à pleine charge du tracé de Bakou. 

Horaires Grand Prix d’Italie

  • Vendredi : essais libres 1 et 2
  • Samedi : essais libres 3 et qualification
  • Dimanche : Grand Prix d’Italie à partir de 15h10