Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : Ocon à nouveau dans les points au Grand Prix du Canada, Gasly 11e

dimanche 10 juin 2018 à 22:20 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Esteban Ocon confirme le regain de forme de Force India au Grand Prix du Canada de Formule 1. Le Normand termine 9e mais un mauvais arrêt au stand lui a coûté deux places. Pierre Gasly, condamné à un départ en fond de grille, bute à la porte des points. Résumé de la course des deux Normands.

Esteban Ocon 9e du Grand Prix du Canada. Deux nouveaux points récoltés au championnat du monde
Esteban Ocon 9e du Grand Prix du Canada. Deux nouveaux points récoltés au championnat du monde © Maxppp - Hoch ZWEI

Normandie, France

Après un début de saison poussif, Esteban Ocon s’offre un deuxième classement consécutif dans les points au championnat du monde. Sa 9e place a même un léger goût amer parce que le Normand perd deux places à cause d’un mauvais arrêt au stand. Pierre Gasly signe une belle remontée mais termine 11e, à la porte des points, victime du manque de punch de son moteur Honda, comme c’était prévisible avant le Grand Prix

Ocon solide en piste mais victime d'un problème au stand

Qualifications : 8e. Solide performance du pilote Force India, battu d’un souffle par la Renault d’Hulkenberg (7e) mais deux rangs devant son coéquipier Sergio Perez. Le pilote ébroïcien pourra viser les points en course. 

Départ : Bel envol d’Ocon, prudent dans les deux premiers virages, avant de profiter d’une légère glissade d’Hulkenberg pour attaquer et passer l’Allemand. Désormais 7e après quelques centaines de mètres, il doit ensuite se défendre avec les deux Renault collées dans ses rétroviseurs. La marque française a introduit une évolution moteur, contrairement au bloc Mercedes qui équipe la Force India, et ça se voit en piste. Ocon tient les monoplaces françaises en respect jusqu’au 11e tour lorsqu’il plonge dans la pit-lane. Mais le changement de pneus est mauvais (4”8 - problème à l’arrière droit) et la sanction va tomber quelques tours plus tard : les Renault sont passées devant à l’issue de leurs propres passages au stand. 

Ocon est 10e à la mi-course, à trois secondes des Renault et bloqué derrière Grosjean qui ne s’est toujours pas arrêté pour changer ses gommes. Le Normand attendra le 49e tour pour trouver la voie libre lorsque le pilote Haas passera enfin aux stands. 

Ocon, relégué à 4” secondes des Renault par le “bouchon” Grosjean, va pousser en fin de course. Pour revenir à 1,5” de Sainz (8e) à 10 tours du drapeau à damier. Mais le Normand ne parviendra pas à recoller aux Renault. Le temps perdu aux stands lui aura coûté deux places. C’est le deuxième cafouillage de ses mécanos après celui de Barcelone. Mais Ocon, classé 9e, s’offre deux nouveaux points au championnat du monde . C’est son troisième top 10 depuis le début de la saison, et le deuxième consécutif après la 6e place à Monaco.  

Un rythme soutenu en fin de course ne permet pas à Ocon de rattraper les Renault - Maxppp
Un rythme soutenu en fin de course ne permet pas à Ocon de rattraper les Renault © Maxppp - Hoch ZWEI

Interrogé au micro de Canal +, Ocon déplore forcément le couac lors de son changement de pneus. “J’ai pu résister aux Renault en piste. J’étais devant, on s’arrête au bon moment, mais on se retrouve derrière ! Le pit-stop nous a coûté deux places”. En augmentant de deux unités son capital point Ocon grignote quand même une place au classement : le voici 13e. 

Gasly : belle remontée jusqu'à la porte des points

Qualifications : 16e puis rétrogradé à la 19e place : Séance décevante pour le Normand, victime d’un soucis sur l’évolution moteur apportée par Honda. Gasly termine loin de son coéquipier Hartley (12e) et il décide de tout simplement changer de moteur à l’issue de la séance, quitte à subir une pénalité qui le renvoie en dernière ligne sur la grille de départ.

Course : Très bon départ de Gasly qui résiste à l’attaque de Grosjean et parvient dans la foulée à passer Ericsson. Il est 18e… puis gagne trois rangs en profitant de l’accrochage Stroll-Hartley puis de l’arrêt de Vandoorme. Le Rouennais est 15e à la fin du premier tour. Offensif, il parvient à doubler Magnussen puis Perez, et il profite des passages aux stands de plusieurs pilotes pour pointer au 7e rang au 24e tour. Comme à Monaco Gasly a retardé son changement de pneus.

Le Normand plonge dans la voie des stands au 24e tour et il ressort 13e, à une seconde de Leclerc. Il grignotera deux places grâce à l’abandon d’Alonso puis de l’arrêt de Grosjean. 11e à dix tours de l’arrivée, il est relégué à cinq secondes de Leclerc et avec un Grosjean très menaçant dans ses rétroviseurs.  

Gasly parviendra à conserver sa position devant les Haas mais ne profitera pas d’un incident parmi les pilotes du top 10. Il termine donc à la porte des points. Et forcément un peu déçu au micro de Canal + :"C'est une belle remontée en partant 19e. Mais j'ai abîmé mes pneus dans la seconde partie de la course derrière Charles (Leclerc-NDLR). Et c'était impossible de passer". Pas de changement pour lui au classement mondial : il est toujours 11e, et premier français, alors que le premier tier du championnat est maintenant bouclé. 

Après cette première étape de la saison sur le continent américain, la Formule 1 va revenir en Europe dans deux semaines pour LE rendez-vous du sport automobile tricolore : le Grand Prix de France au Castellet (Var) le 24 juin.