Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : Pierre Gasly espère rapidement se battre pour le podium

Le Grand Prix du Canada marquera ce week-end la fin du premier tiers du championnat du monde 2O19 de Formule 1. Après un début de campagne difficile, Pierre Gasly commence à apprivoiser sa Red Bull. Reste à trouver une traduction dans les résultats.

Pierre Gasly au Canada pour clore le premier tiers de la saison 2019 de Formule 1
Pierre Gasly au Canada pour clore le premier tiers de la saison 2019 de Formule 1 © Maxppp - SRDJAN SUKI

Normandie, France

Cette année, le Grand Prix du Canada marque une étape dans le calendrier de la Formule 1. Le premier tiers du championnat sera bouclé dimanche soir, à l’issue de la septième course de la saison. En terme de résultats Pierre Gasly, recruté chez Red Bull, peine à justifier son statut de pilote d’un top-team. Le Normand a connu un début de campagne très compliqué ( GP d'Australie et de Bahreïn) avant de commencer à montrer des progrès réguliers depuis le Grand Prix de Chine. Depuis il entretient une dynamique plutôt positive. Mais il lui reste à aller chercher les (difficiles) derniers dixièmes de secondes qui le séparent de la course au podium, pour ne pas compromettre son avenir avec la marque au Taureau. 

Monaco le déclic ?

Pierre Gasly a réussi son meilleur résultat à Monaco, avec une cinquième sur ce circuit qui ne pardonne pas la moindre approximation de pilotage. Pénalisé lors des qualifications, le Normand a remarquablement redressé la barre le lendemain avec une course parfaite, conclue à dix secondes du vainqueur et avec le meilleur tour en poche. Surtout il s’est enfin dit en osmose avec la RB15 : « J’ai aimé conduire une voiture aussi rapide sur une piste comme celle-ci et pouvoir attaquer à la fin. Je suis vraiment heureux, nous devons continuer à travailler pour pouvoir offrir des performances similaires dans les week-ends à venir » souriait le Normand à l’arrivée. Des propos bien éloignés du malaise palpable en début de saison, quand Gasly cherchait comment adapter son pilotage à sa nouvelle monoplace. Ce week-end canadien permettra de vérifier s’il a trouvé la clé pour le reste de la saison, tant le rapide et exigeant circuit québécois est totalement différent du tourniquet monégasque. 

Les rumeurs de “radio paddock”

La lecture du classement mondial des pilotes est pour l’instant impitoyable. Pierre Gasly n'a marqué que 32 points quand son coéquipier Max Verstappen en a accumulé 78. Un gouffre, forcément, qui interroge certains observateurs... plus ou moins bien intentionnés. Depuis un mois des rumeurs évoquent un possible remplacement du Normand. La dernière en date ouvre une piste vers Nico Hulkenberg, le pilote allemand de Renault. Simple bruit de couloir ? Helmut Marko, le très influent responsable de la filière, a jugé utile d’intervenir : « Ces rumeurs sont totalement infondées. C'est totalement insensé, même Pierre Gasly m'a appelé » a-t-il indiqué cette semaine à Auto Bild, révélant au passage qu’il a fallu évoquer le sujet avec son jeune pilote. La mise au point du redoutable Dr Marko s’inscrit dans la ligne du plan de route qu’il avait établi début 2019. Il avait fixé l’échéance de la mi-saison pour voir le Normand afficher des chronos comparables à ceux de Daniel Ricciardo, l’Australien parti fin 2018. Quand à Pierre Gasly, il a montré une pointe d’irritation en arrivant au Canada, en lâchant pour unique commentaire devant ces rumeurs :« ce sont des conneries ».

Pierre Gasly irrité par les rumeurs sur son avenir chez Red Bull - Radio France
Pierre Gasly irrité par les rumeurs sur son avenir chez Red Bull © Radio France - Jean-Pierre BLIMO

Objectif podium

Depuis quelques courses, Pierre Gasly connaît des dimanche isolés. Loin du peloton de tête mais largement devant le reste de la meute. Cette position lui a permis à deux reprises de s’offrir un arrêt au stand supplémentaire pour aller chasser le meilleur tour en course en fin de Grand Prix. Mais il lui faudrait plutôt venir menacer les Ferrari et son coéquipier Verstappen pour pleinement justifier sa place chez Red Bull. Un objectif qu’il estime à sa portée : « La voiture se rapproche des meilleures, le moteur gagne en puissance, et j’espère pouvoir bientôt me battre pour des places sur le podium ». 

Les prochaines semaines seront sans doute déterminantes pour le jeune homme de 23 ans. Cinq Grands Prix s’enchaîneront entre le 23 juin et le 4 août, Pierre Gasly aura donc très peu de temps pour travailler avec ses ingénieurs entre les courses. Ce deuxième tiers de la saison devra lui permettre de franchir un palier pour venir batailler avec le groupe de tête. Et clouer le bec aux rumeurs. 

Horaires du Grand Prix du Canada

  • Vendredi : Essais libres 1 et 2
  • Samedi : Essais libres 3 et qualification à partir de 20h
  • Dimanche : départ du Grand Prix à 20h10