Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Formule 1 : tout à gagner pour Gasly et Ocon au Grand Prix du Brésil

jeudi 8 novembre 2018 à 22:17 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Déjà l’avant-dernier Grand Prix de la saison de Formule 1 ce week-end. Les pilotes normands Pierre Gasly et Esteban Ocon ont leurs chances de décrocher des points dans le climat si particulier d’Interlagos au Brésil, où la course est régulièrement fertile en rebondissements. .

Pierre Gasly devrait connaître un Grand Prix sans handicap au départ
Pierre Gasly devrait connaître un Grand Prix sans handicap au départ © Maxppp - Hoch ZWEI

Normandie, France

La Formule 1 connait son champion du monde 2018 depuis le Grand Prix du Mexique, mais l’heureux lauréat (Lewis Hamilton) et les dix-neuf autres pilotes ont encore deux courses à disputer, sans grands enjeux, avant de terminer le championnat. Le Grand Prix du Brésil réputé pour son climat aussi bouillant que changeant a le profil idéal pour un offrir une course débridée et du spectacle. Les normands Pierre Gasly et Esteban Ocon peuvent se montrer ambitieux sur le tracé d’Interlagos.

Gasly : fini la voiture laboratoire !

Sauf coup du sort Pierre Gasly va pouvoir se battre dès la qualification. Un soulagement après les deux derniers Grands Prix (USA - Mexique) où il a été condamné à partir en fond de grille…. suite à des décisions de son écurie ! Toro Rosso a clairement fait le choix de sacrifier cette fin de saison pour mieux préparer l’arrivée du moteur Honda chez Red Bull en 2019. Les blocs nippons ont donc été montés, démontés et parfois renvoyés au Japon ces dernières semaines. Déjà huit moteurs utilisés cette saison par Gasly, avec des inévitables pénalités sur les grilles de départ ! Cette fois l’objectif est de tester les évolutions sur la totalité d’un week-end affirme le Normand « Je veux me battre à nouveau pour les points, après avoir pris des pénalités tactiques dans les dernières courses, pour améliorer nos chances dans ces deux derniers Grands Prix de la saison ». 

Pierre Gasly obligé d'accepter des changements de moteurs (avec pénalités) ces dernières semaines - Aucun(e)
Pierre Gasly obligé d'accepter des changements de moteurs (avec pénalités) ces dernières semaines - Hoch ZWEI

Il sera d’ailleurs intéressant de voir où se situe désormais la Toro-Rosso Honda. Le moteur nippon a bien progressé en performance pure comme l’a démontré le dernier Grand Prix du Mexique que Pierre Gasly a terminé en 10e position en étant parti dernier. Exemple le plus révélateur : sa passe d’arme (musclée !) avec Esteban Ocon. Le Rouennais a fini par s’imposer face à l’Ebroïcien pourtant équipé du moteur Mercedes, quadruple champion du monde en titre ! 

Esteban Ocon veut finir en beauté

Après deux Grands Prix sans point (disqualifié aux Etats-Unis et 11e au Mexique) Esteban Ocon va chercher à revenir dans le top 10 sur ce circuit où il avait réussi son premier coup d’éclat en Formule 1. C’était en 2016 sous une pluie battante, le natif d’Evreux avait longtemps maintenu sa modeste Manor dans les points avant de devoir céder en toute fin de course. « Oui j'ai de bons souvenirs de course à Interlagos » reconnaît Ocon, qui avait définitivement pris le dessus sur son coéquipier de l’époque, l’allemand Wehrhein, lors de ce Grand Prix dantesque. 

Pour son avant-dernière apparition avant une probable impasse sur la saison 2019, le Normand espère se distinguer sur ce tracé très sélectif : « La piste est l'une de mes préférées, parce qu'on a tous les types de virages. Il faut une bonne voiture dans les parties rapide, une voiture dans laquelle on peut avoir confiance, mais en même temps il faut une voiture qui ne glisse pas dans les virages lents. »  observe le pilote Force India.

Esteban Ocon espère frapper les esprits avant sa (probable) saison blanche en 2019 - Maxppp
Esteban Ocon espère frapper les esprits avant sa (probable) saison blanche en 2019 © Maxppp - Geoff CADDINK

Comme tous les pilotes, Esteban Ocon apprécie aussi la ferveur du public brésilien, à la fois passionné et orphelin. « J'aime vraiment rouler au Brésil, l'atmosphère est particulière sur la grille : les supporters adorent la Formule 1 et on sent la légende d'Ayrton Senna partout. Les gens sont très passionnés, nous recevons un immense soutien dès que nous atterrissons. »   

L’incertitude météo

Le circuit d’Interlagos va accueillir son 36e Grand Prix du Brésil et comme d’habitude les pilotes vont beaucoup observer le ciel, en espérant ou redoutant la pluie selon leurs aptitudes avec le pilotage sur piste humide.  « Il y a souvent un risque de pluie durant le week-end et s'il y en a cette année, ce sera probablement un peu plus intéressant. » précise Esteban Ocon, qui avait démontré son aisance dans ces conditions humides lors des qualifications du Grand Prix de Belgique.

Le climat subtropical va-t-il combler les spectateurs brésiliens, réputés pour leurs « Viva Chuva »* *(vive la pluie) dès la première averse ? Pierre Gasly l’espère aussi :  « J'adore rouler sous la pluie, parce que c'est vraiment plus compliqué pour les pilotes, et chacun peut vraiment faire la différence dans les performances. Naturellement, en venant de Normandie, j'ai souvent roulé sous la pluie en karting. » s’amuse le Normand, qui a déjà réussi sa saison (5 classements dans les points et une promotion chez Red Bull en 2019). Mais il espère s’offrir un beau dessert avant de conclure sa première saison complète en Formule 1. 

Horaires Grand Prix du Brésil : 

  • Vendredi : Essais libres 1 et 2
  • Samedi : Essais libres 3 et qualifications à partir de 18h
  • Dimanche : Course à partir de 18h10.