Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1 : “On va savoir comment nous situer" - Pierre Gasly, avant les essais officiels pré-saison

Une saison de formule 1 prend forme lors des essais officiels pré-saison. Chaque écurie constate alors si ses choix de développement pendant l’hiver ont été les bons. Pierre Gasly attend ce verdict, à partir de ce vendredi à Bahreïn, avant de se prononcer sur ses ambitions en 2021.

Pierre Gasly dans l'attente des premiers essais officiels de la saison 2021
Pierre Gasly dans l'attente des premiers essais officiels de la saison 2021 - Peter Fox@Red Bull content Pool via Getty Images

Quasiment trois mois après la fin de la saison 2020, Pierre Gasly remet casque et combinaison ce vendredi pour les premiers essais officiels de l’année. Le Normand va pouvoir mesurer l’évolution de son AlphaTauri par rapport à la concurrence. Pour déterminer dans quelle mesure le règlement 2021, qui apporte une modification technique sur l’arrière des monoplaces, pourrait redistribuer les cartes dans l’intense bagarre du milieu du peloton. 

10% d’adhérence en moins

Cette saison les essais officiels pré-saison sont considérablement réduits : trois modestes journées contre six l’an dernier et même huit il y a deux ans. C’est peu même si la réglementation quasi stable doit limiter les surprises, bonnes ou mauvaises. Toutes les écuries ont dû réduire la partie arrière du fond plat, avec pour principale conséquence un recul d’environ 10 % des capacités d’adhérence par rapport à l’an dernier. “On a perdu beaucoup de performance avec cette réduction du fond plat.” reconnaît Pierre Gasly, qui s’est tenu informé des recherches de ses ingénieurs pour retrouver les appuis sacrifiés par le règlement. “Mais l'équipe a réussi à retrouver pas mal de charge aéro” estime le Normand.

Au-delà du rabotage imposé du fond plat, l’écurie italienne a investi ses autorisations de développements sur la partie avant de la monoplace. L’AT02 sera dotée d’un nouveau museau développé cet hiver. “C'est sûr que c'était un axe de développement qu’on avait en termes d’aéro. Il nous en manquait un petit peu et il fallait franchir une étape. L'équipe s'est bien concentrée à trouver de la performance en espérant nous rapprocher et des équipes avec lesquelles on bagarre au milieu du paquet” résume le vainqueur de Monza. Les choix ont-ils été les bons ? L'écurie italienne, septième du championnat constructeur 2020, va-t-elle grimper dans la hiérarchie ?  “Les réponses à Bahreïn ! Parce que ça dépend beaucoup de ce que les autres équipes ont fait et à quel point elles ont trouvé de la performance... ou pas !” glisse un Pierre Gasly impatient d'en savoir plus d’ici à la fin du week-end.

La nouvelle AlphaTauri sera en piste à partir de vendredi, le principal changement visuel sera le nouveau museau développé cet hiver par les ingénieurs
La nouvelle AlphaTauri sera en piste à partir de vendredi, le principal changement visuel sera le nouveau museau développé cet hiver par les ingénieurs - Leonhard Foeger@Red Bull content Pool via Getty Images

Peu d’évolutions en perspective

Cette saison, la qualité du travail hivernal sera décisive sur l’ensemble du championnat. Les écuries vont rapidement abandonner la recherche d’améliorations pour mieux préparer le bigbang réglementaire prévu l’année prochaine. “Les nouvelles voitures en 2022 seront tellement différentes ! Il faut partir d’une feuille blanche. Il y a tellement de travail, de choses à explorer et à découvrir que l’attention de chaque écurie va très rapidement se porter sur la saison prochaine” détaille Gasly, conscient que le verdict de Bahreïn (essais officiels puis premier GP de la saison) va donc dessiner une hiérarchie qui ne devrait plus beaucoup évoluer. “C'est pour ça qu'il faut vraiment avoir un bon début de saison. Si on commence mal ce sera difficile de récupérer l'écart qu'il y aura avec les autres quand le focus des ingénieurs sera sur l'année prochaine”. AlphaTauri espère régulièrement s’inviter dans la bagarre du milieu du peloton, probablement avec Aston Martin, McLaren (désormais équipé du moteur Mercedes) et Alpine (ex Renault F1). 

Cette étrange saison 2021, avec hiérarchie figée et année plus que jamais galère pour les teams de fond de grille, commencera donc à livrer ses secrets pendant ces trois jours d’essais sur le circuit de Sakhir. Pierre Gasly espère y trouver un oasis d’espoir au Moyen-Orient. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess