Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Formule 1 : victoire de Pierre Gasly au bout du suspense, premier succès français depuis 24 ans

L'immense frisson pour Pierre Gasly qui signe sa première victoire en Formule 1 ce dimanche, après une course riche en rebondissements ! Le Normand sous pression pendant les vingt derniers tours, succède à Olivier Panis, dernier français vainqueur en Grand Prix en 1996.

Pierre Gasly vainqueur du Grand Prix d'Italie !
Pierre Gasly vainqueur du Grand Prix d'Italie ! © Maxppp - Mark Thompson

Pierre Gasly sur la plus haute marche du podium ! Le Normand remporte ce dimanche le Grand Prix d'Italie après une course d'une incroyable intensité. Il a bénéficié d'un coup de pouce du destin, puis il a magnifiquement géré les vingt derniers tours sous la menace de Carlos Sainz, au volant d'une McLaren largement plus rapide que l'AlphaTauri du Rouennais.  Il devient le treizième pilote français vainqueur en Grand Prix, le premier depuis le succès d'Olivier Panis à Monaco en 1996. Gasly était alors âgé de... 3 mois ! 

Gasly éblouissant de maîtrise sous la pression

Contexte : Pierre Gasly a confirmé ses capacités à placer son AlphaTauri à un rang supérieur à son niveau par rapport aux autres écuries. Avec pour la cinquième fois en huit Grands Prix une position dans le top 10. 

Course : Bon départ de Gasly qui se porte rapidement à la hauteur d’Albon (Red Bull) et de Stoll (Racing Point). Mais le Normand subit un premier freinage délicat, pris en sandwich entre les deux pilotes qu’il a remonté dans la première ligne droite. Il ne peut éviter le contact mais sa monoplace est indemne.....

Il ressort de la première chicane neuvième avant de tirer tout droit au second freinage. Le Rouennais est passé par Ocon et il pointe au dixième rang à la fin du premier tour. Gasly passe les premières boucles à une seconde environ de l’autre Normand, Esteban Ocon, équipé du véloce moteur Renault. Mais il profite des généreuses aspirations offertes par le tracé milanais pour rester dans le sillage de la Renault. 

La neutralisation de course qui change tout

Gasly bénéficie d’un énorme coup de pouce du destin au 19e tour lorsque Kevin Magnussen doit abandonner à l'entrée de la voie des stands. Son équipe l'a fait rentrer pour changer de pneus. La course est neutralisée quelques instants plus tard, pitlane fermée, ce qui retarde l'obligatoire changement de gommes de la quasi totalité des autres voitures. Cet heureux enchaînement permet à Gasly de remonter à la troisième place ! Puis la course est suspendue après le très violent accident de Leclerc. Conséquence : le Normand repartira en position idéale sachant que le leader, Hamilton, aura une pénalité à observer. 

Le Rouennais, troisième sur la grille du second départ, réussit un envol parfait et efface la Racing Point de Stroll. Puis il passe en tête lorsque Lewis Hamilton plonge dans la ligne des stands pour purger sa pénalité. Gasly mène la course au 29e tour. Il est le premier pilote français en tête d’un Grand Prix depuis Romain Grosjean en 2013. 

Mais sa position est précaire au volant d’une AlphaTauri, avec les très rapides McLaren en position de chasse. Très rapidement, c'est Carlos Sainz qui sort du lot pour apparaître comme la principale menace. L'écart passe de 4,5" à 3" en moins de dix tours. L'Espagnol comble son retard par dixièmes de secondes. Les freinages, les réaccélérations, chaque geste doit être chirurgical pour le Normand. Obligé de se surpasser pour atténuer le déficit de puissance de sa monoplace. L'inéluctable jonction se produit à l'amorce du dernier tour mais Pierre Gasly parvient à résister. Il remporte son premier Grand Prix de formule 1 ! 

La revanche du banni de l'été 2019 !

C'est forcément un pilote rayonnant qui monte sur la première marche du podium. Avant de confier son émotion au micro de Canal + : "Je n'ai pas de mots ! Je veux remercier toute l'équipe. J'ai vécu des trucs de fou ces dix-huit derniers mois. Mais aujourd'hui je gagne à Monza, c'est incroyable. La fin de course a été difficile. Il fallait rester concentré, pas commettre la moindre erreur. Je suis resté un moment sur le podium, pour profiter de l'instant. C'est dommage qu'il n'y avait pas les Tifosis" confie le pilote qui peut en effet avoir le (léger) regret de ne pas avoir fait résonner l'hymne italien, pour la victoire d'AlphaTauri, devant les célèbres et bruyants fans de Monza. 

Pierre Gasly, sèchement rétrogradé par Red Bull en août 2019, a été vivement félicité par l'immense majorité des pilotes. Il avait entamé son redressement l'an dernier en devenant le plus jeune pilote français sur un podium lors du Grand Prix du Brésil. Ce dimanche il est devenu le treizième tricolore à faire résonner la Marseillaise, épilogue magique pour le Rouennais qui nous confiait que cette saison, entamée tardivement à cause du Coronavirus, serait pleine d'inconnues pour lui. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess