Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

François Gabart, l’un des marins les plus doués de sa génération

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle

François Gabart reprend la mer. Cette fois pour la Transat Jacques Vabre. Il embarquera sur Macif avec Michel Desjoyeaux. C'est avec ce monocoque qu'il avait remporté le dernier Vendée globe. Enfant, il était déjà très doué et passionné par la mer et la voile.

François Gabart à son arrivée sur le ponton de Port Olona
François Gabart à son arrivée sur le ponton de Port Olona

François Gabart, blond aux yeux bleus de 1,71 m pour 66 kg, avait assisté en spectateur au départ du dernier Vendée Globe il y a quatre ans. Cette année, ce surdoué de la voile, à seulement 30 ans aujourd'hui, est devenu à la fois le plus jeune et le plus rapide vainqueur d'un Vendée Globe, dès sa première participation.

Il traverse l'Atlantique à six ans ! 

Le jeune ingénieur est né en Charente, à Saint Michel d’Entraygues. Il habite La Forêt Fouesnant dans le Finistère et vit en couple avec un petit garçon âgé d'un peu plus d'un an.Gabart et le bateau, c'est une histoire qui s'écrit depuis bien plus que ses 30 ans. Ce fils d'un dentiste et d'une magistrate est le petit-fils d'un constructeur de gabarres, alors destinées au transport sur la Dordogne. 

A six ans, ses parents l'embarquent avec ses deux sœurs et ses parents dans une traversée de l'Atlantique sur un dériveur de 12 mètres.

Quatre ans plus tard, il choisit l'Optimist, découvert en Floride. Du lundi au vendredi, avec son père, il décortique les régates du dimanche. Puis il conseille "Philéas", un chantier d'où sortent des Optimist.  

A 14 ans, l'année de son titre de champion de France, François Gabart enfante son premier bébé, son Optimist à lui. Il porte le numéro 101, comme le bateau de son idole Alain Gautier, vainqueur du Vendée Globe en 1992.

Le jeune charentais décide de suivre des études d'ingénieur à Lyon. Ce qui ne l'empêche pas de s'entraîner en Tornado. Puis, frustré "de faire des ronds dans l'eau ", il embrasse alors la course au large avec la Solitaire du Figaro. Sa progression est rapide: 16e en 2008, 13e en 2009, il est deuxième en 2010.

"On prend des coups"

En 2013, il commence l'année en réalisant un exploit. Il a été plus rapide que Commodore Explorer, multicoque mené en équipage, premier voilier à "faire le tour" en moins de 80 jours, il y a 20 ans. Au départ, "je ne pensais pas à la victoire ". François Gabart a commencé à y penser "dans l'Océan Indien". Mais "on en prend des coups, c'est dur ". 

 Un autre Vendée Globe ?  

Le 3 novembre, François Gabart va de nouveau reprendre le large avec Michel Desjoyaux (vainqueur du Vendée Globe en 2001 et 2009) pour la Transat Jacques Vabre à bord du monocoque 60 pieds MACIF.

Michel Desjoyeaux et François Gabart sur "Macif".
Michel Desjoyeaux et François Gabart sur "Macif".

Mais le charentais ne remettra pas son titre en jeu en 2016. A l’issue de la Route du Rhum 2014, il passera au multicoque. Le bateau devrait être construit en 2014 et mis à l'eau en 2015. 

François Gabart et Michel Desjoyaux à bord de MACIF
François Gabart et Michel Desjoyaux à bord de MACIF © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess